Médias : Après RSF, l’opposition soutient la radio de son porte-parole

0
304

La presse guinéenne, en particulier la radio « Planète Fm », a eu le soutien de l’opposition. La radio appartenant au porte-parole de l’opposition avait auparavant bénéficié du soutien de Reporters sans frontières.

 

L’opposition républicaine a appris avec indignation, la fermeture pour un mois de la radioprivée « Planète FM » et l’interdiction formelle pour son directeur d’exercer sa profession de journaliste durant cette période, sur toutes les radios, publiques et privées en activité en République de Guinée, suivant une décision du Conseil National de la Communication (CNC)en datée du 30 mai 2013.

L’opposition républicaine condamne, sans réserve, cette mesure qu’elle considère comme un acte délibéré visant à entraver, une nouvelle fois, l’exercice de droits fondamentaux garantis par la Constitution en réduisant la liberté d’informer de la presse privée (seul vecteur de communication de l’opposition républicaine) et en violant délibérément le droit à l’information des citoyens guinéens.

L’opposition républicaine demande aux autorités compétentes d’annuler sans délai cette décision anti-démocratique privative de droit prise par le CNC et exige que cessent les menaces, les agressions, les dégradations de matériels, les sabotages de fréquences et autres intimidations dont les organes de presse sont régulièrement victimes.

L’opposition républicaine saisit cette occasion pour exprimer sa solidarité totale avec lafamille de la presse qui contribue, parfois au péril de la vie de ses membres, à l’émergence d’une Guinée réellement libre, démocratique et prospère.

Conakry, le 04 juin 2013

L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP)
Le Collectif des Partis Politiques pour la Finalisation de la Transition
Le Club Des Républicains (CDR)

Le Front d’Union pour la Démocratie et le Progrès (FDP)

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici