Ligue 1- France : Nantes accusé d’avoir  » incité » Ismael Bangoura à rompre abusivement son contrat

0
381

La sanction est tombée ce lundi. Le FC Nantes, tout juste promu en Ligue 1, est interdit de recrutement pour les deux prochaines périodes de transfert dans le cadre du transfert litigieux d’Ismael Bangoura.

Le Tribunal arbitral du sport (Tas), instance chargée de statuer sur l’appel du club de Loire-Atlantique, a conforté la décision de la chambre des résolutions des litiges de la Fifa. Cette dernière avait condamné les Canaris en février, à la suite du transfert litigieux d’Ismaël Bangoura. Nantes est accusé d’avoir, en janvier 2012, incité le Guinéen à rompre abusivement son contrat avec le club saoudien d’Al-Nasr. Une version que nient les dirigeants et le joueur lui-même, qui avait pour sa part été suspendu quatre mois.

 

 

Dans un communiqué, le Tas a également confirmé l’amende de 4,5 millions d’euros « solidairement » infligée aux deux parties pour « rupture unilatérale de contrat sans juste cause au cours d’une période protégée. » Al-Nasr, qui avait aussi fait appel de la décision, souhaitait voir l’amende augmenter. La Ligue de football professionnel n’avait, à l’époque, pas homologué le contrat de l’attaquant, qui n’avait pas reçu de lettre de sortie de son club précédent. En février, soit un mois après son transfert, la Fifa lui avait accordé une licence provisoire, le temps d’instruire l’affaire.

 

Un dernier recours

 

Passé par Ajaccio, Le Mans et Rennes, Bangoura n’avait joué que neuf petits matches avec Nantes, le temps de s’envoler pour le Qatar et le club d’UMM Salal. Le FCNA devrait connaître dans les prochaines semaines les motifs de la décision du Tas. En attendant, le promu va utiliser son dernier recours possible, à savoir un appel devant le tribunal fédéral suisse. Si celui-ci est suspensif, Nantes sera autorisé à recruter, et donc à préparer au mieux sa remontée parmi l’élite. Dans le cas contraire, l’effectif canari pourrait se voir affaibli : les joueurs sous contrat désirant quitter le club n’y sont évidemment pas interdits.

LEPOINT.FR

{jcomments on}

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici