Incidents de Dixinn :  » Le premier ministre m’a dit que les responsables seront sanctionnés, j’attends » affirme Cellou Dalein

0
445

Ce samedi 22 juin, en conférence de presse, l’opposition dite républicaine maintient  sa décision de  » suspension » au dialogue politique tant que les auteurs des incidents survenus à la résidence de Cellou Dalein Diallo à Dixinn ne sont pas arrêtés.

 Cellou Dalein Diallo, leader de l’UFDG, victime de ces incidents, a dit que l’opposition  » attend » que les engagements pris par le Premier ministre, Mohamed Said Fofana, soient traduits en actes concrets.

 » Il faut que les responsables de ces actes soient traduits devant les juridictions » plaide le chef de file de l’opposition. Diallo poursuit que l’opposition attend que le gouvernement ainsi que les facilitateurs, mettent en application les engagements pris.

 » Le premier ministre m’a dit que les responsables seront sanctionnés, j’attends », insiste-t-il.

Pour le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla,  » Ce qui s’est passé, c’est un recul grave de la démocratie…Des agents des forces de l’ordre qui vont agresser un leader politique jusque dans sa concession ».

 » Les donzos, les chevalliers de la République sont des milices privées qui sont nées. Ces donzos, anciens rebelles de l’Ulimo, s’il y a une volonté politique, on va les démentaler…S’il y a une volonté politique d’aller de l’avant », révèle Cellou Dalein Diallo.

S’agissant du processus électoral, le chef de file de l’opposition indique que les partis d’opposition ne sont pas, jusque-là; parties prenantes. L’acceptation d’aller aux législatives avec l’opérateur waymark, est subordonné, à l’en croire, par la réouverture des commissions de revision des listes électorales afin que leurs militants se fassent enrôler, le recrutement de deux experts supplémentaires choisis par l’opposition pour la Ceni etc…

 

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici