Détournement à la Société civile : Aziz Dio est  » suspendu »… » C’est faux », rétorque l’accusé

0
208

En croire un membre du CNOSCG, Dr Dansa Kanté, que nous avons joint, Aziz Diop a été  » suspendu de ses fonctions » de secrétaire exécutif de cette institution. Ce que balaie Diop du revers de la main.

La commission mise en place pour statuer sur le dossier portant « détournement de fonds » au sein du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne ( CNOSCG) a décidé de suspendre Aziz Diop, Secrétaire exécutif de ses fonctions  » jusqu’à la délibération » de ladite commission. Et plus loin  » Aziz Diop et Alhassane Camara doivent s’abstenir de faire des communications » publiques sur ce dossier, révèle Dr Dansa.

 » C’est faux et archi-faux », rétorque Diop. Pour lui, Dansa  » n’a pas ce pouvoir ». Et ce ne serait même pas  » le mandat » de cette commission.

Alhassane Camara, un autre accusé dans le dossier de détournement de fonds au CNOSCG, devra lui tenir une conférence de presse à Coléah. La mesure ne sera pas alors respectée par les personnes concernées.

Selon Dansa Kanté, un gap de plus de 500 millions gnf a été relevé dans la gestion des fonds octroyés par l’Union Européenne, pour le monitoring de la société civile des prochaines législatives. Le montant total dudit projet étant estimé à pus de 3 milliards 300 millions gnf.

Une commission de vérification mise en place par le CNOSCG, dès les premiers bruits de cette histoire de détournements, devait rendre hier les conclusions de ses enquêtes. Détournement à la Société civile : les conclusions de l’enquête attendues cet après midi

Certaines pièces justificatives ont été rapportées à cette réunion, mais le responsable administratif et financier du Conseil étant dans  » un coma », il a été accordé aux auditeurs internes une période supplémentaire de 72 heures.

 » Il n’ y a eu aucun détournement, je le répète aucun détournement » répète le principal accusé, Aziz Diop qui rappelle que certaines organisations n’ont pour le moment pas présenté leurs justificatifs par rapport aux dépenses éffectuées.

A ses yeux, c’est le vice-président de l’UFDG, Dr Fodé Oussou Fofana, qui est derrière ce topo qui vise à écorner son image et  » gâter » sa jeune carrière pour des raisons de politique politicienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici