samedi, avril 13, 2024

Hygiène : Conakry, une ville et ses problèmes d’ordures

Des tas d’immondices qui jonchent les rues à maints endroits, des industriels qui laissent échapper des gaz de toutes sortes  et l’occupation anarchique des artères par certains petits marchands, démontrent l’état d’insalubrité de Conakry.

Comme tous les autres  régimes qui se sont succédé en Guinée, la gestion des ordures ménagères dans la capitale Conakry estimée  à plus de  700 tonnes  par jour, selon des statistiques officielles, semble avoir été toujours au cœur des défis à relever par le gouvernorat de Conakry.

Des solutions idoines à long terme dans l’assainissement de cette agglomération dont la population est estimée à plus de deux millions d’habitants tardent.

Une structure dénommée le SPTD (Service public de transfert des déchets), rattachée au gouvernorat de Conakry, est chargé du ramassage des ordures au niveau des différents points de collecte répertoriés dans la ville, pour les débarquer à la décharge de la Minière, située dans la banlieue de la capitale. Cette décharge située au beau milieu des habitations est devenue une source de pollution. C’est du moins le constat et l’avis des populations environnantes. D’où la nécessité de  transférer cette décharge dans la zone de Kagbélen, du côté de la commune de Dubréka, située à une cinquantaine de kilomètres de Conakry.

L’aménagement du nouveau site figure dans l’agenda de la direction du SPTD, à en croire une source proche de la structure.

Aujourd’hui, c’est plus d’une quarantaine de Petites et moyennes entreprises (PME) qui  se chargent de la collecte des ordures au niveau des ménages, moyennant paiement d’un abonnement mensuel de 15.000 voire 20.000 francs guinéens par famille. Un taux qui varie  selon  les zones.

A préciser que par  faute de moyens, ces PME qui dépendent de subventions de la part de certains partenaires au développement ont du mal à fonctionner correctement.

{jcomments on}

 

 

 

 

 

 

Latest

Newsletter

spot_img

Don't miss

spot_imgspot_img

Financement de 20 milliards gnf : BNIG et FODIP s’activent pour fortifier l’économie guinéenne.

En ce début de semaine a eu lieu la mise en place d’une ligne de financement de 20 milliards de francs guinéens. La cérémonie...

Projet PIDACC : Publication de l’attribution du contrat relatif au recrutement d’un Consultant individuel chargé de la revue à mi-parcours du PIDACC-BN/GN

PUBLICATION DE L’ATTRIBUTION DU CONTRAT RELATIF AU RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT INDIVIDUEL, CHARGE DE LA REVUE A MI-PARCOUR DU PIDACC-BN/GN NOTE D’INFORMATION Secteur                                                   : Hydraulique                                                : Référence de...

Projet PIDACC : Avis d’Appel d’Offres Ouvert (AAOO) pour l’acquisition de kit de foin de brousse et presses à pagne incorporé

Avis d’Appel d’offres Ouvert (AAOO) Invitation à soumissionner (IAS) BIENS IAS N° : 01/MEHH/PIDACC-BN/GN Acheteur : Ministère de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures Projet : PROGRAMME INTEGRE DE...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici