Massacres de septembre 2009 : bonne nouvelle pour Pivi ?

0
239

Le ministre chargé de la sécurité présidentielle, le colonel Claude Pivi dit Coplan, a été inculpé par le pool de juges d’instruction à l’issue de son audition dans le cadre de l’enquête sur le massacre du 28 septembre 2009 à Conakry.

Déjà ministre chargé de la sécurité présidentielle au moment des fait, il avait été convoqué jeudi par les juges d’instruction chargé du dossier du massacre sous la junte dirigée par Moussa Dadis Camara, qui vit actuellement à Ouagadougou.

L’inculpation de Colonel Claude Pivi, le chef de la sécurité présidentielle est considéré par l’organisation guinéenne de la défense des droits de l’Homme. comme une étape importante dans l’instruction de ce dossier

Asmaou Diallo, la présidente de l’association des parents des victimes du 28 septembre (Avipa) salue la nouvelle, mais reste prudente.

Elle s’inquiète cependant pour la sécurité des victimes et celle des juges en charge du dossier

Au moins 157 personnes avaient été tuées et des dizaines de femmes violées lors de la répression violente d’une manifestation de l’opposition, il y a près de quatre ans dans un stade, dont les issues avaient été bloquées par les forces de sécurité.

La Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (Fidh) est partie civile dans cette affaire.

Le lundi 26 juin, le général de brigade Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire, a été entendu par les mêmes juges d’instruction, mais à titre de témoin à la Cour d’appel de Conakry.

Outre, le colonel Claude Pivi, six autres personnes sont inculpées dans les massacres du 28 septembre dont le colonel Moussa Tiègboro Camara, chargé des services spéciaux, de lutte contre la criminalité et la drogue et le colonel Abdoulaye Chérif Diaby, ancien ministre de la Santé au moment des faits ont été inculpés dans ce dossier.

BBC

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici