Médias: Monique Curtis lance son concours pour femmes journalistes

0
486

L’Association “Alliance Femme et Média” a procédé dans l’après-midi du mardi 2 juillet au lancement officiel de la troisième édition du prix « Hadiatou Sow » du journalisme féminin.

 

C’était à la maison de la presse de Coléah. C’est un concours qui récompense le mérite des femmes journalistes dans les différentes catégories de média (Télévision, Radio, presse écrite et en ligne). Il  a pour objectif de promouvoir la pratique  d’un journalisme sans tabous par les femmes et à les encourager à s’investir davantage dans l’enquête, l’investigation et le  reportage sur des sujets d’intérêt commun.

Pour la présidente de l’AFM, initiatrice donc de ce prix, madame Diallo Monique Curtis, le prix “Hadiatou Sow” se veut non seulement un appel à l’excellence féminine, mais aussi un plaidoyer pour les femmes à l’endroit de l’Etat, des patrons de presse et des associations des médias. « Il  est également une invite à  mes sœurs pour qu’elles osent, qu’elles expriment leurs idées et qu’elles brisent les chaines avec lesquelles la société nous étouffe et que le milieu professionnel entretient”, dira Madame Diallo Monique Curtis.

Le ministère de la communication, représenté par sa cheffe de cabinet, Madame Germaine Mangué se réjouissant de cette initiative, rassure du soutien de son Département pour le rayonnement de telles activités.

Elle s’est également réjouie du nombre de plus en plus croissant de femmes évoluant dans le domaine du journalisme monopolisé par le passé par les hommes.

D’après l’AFM, les thèmes d’enquêtes, de reportages et de documentaires porteront sur des sujets comme la politique en Guinée, la participation des femmes dans les élections législatives, la santé maternelle et infantile, les droits de l’homme. Les candidates pourront retirer les fiches à remplir qu’elles déposeront à la maison de la presse de Coléah ou au siège de l’AGEPİ (Association Guinéenne des Editeurs de la Presse Indépendante) sis à Kaloum avant le 30 août 2013.

A noter que ce prix porte le nom de la première femme à exercer le journalisme en Guinée “Hadiatou Sow”. C’était en 1977.{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici