Direct – Nongo : une journée de manif…Les citoyens restent campés sur leur position

0
234

Le courant a illuminé  Nongo à 17h 40. Les jeunes ont libéré la route Nongo-Lambandji. Avant 18heures, le courant est reparti et les manifestants ont barricadé la route à travers une vieille citerne d’eau, les pneus usés et feuilles de tôles. Constat.

 

Décidément, les Nongokas sont courroucés ! Ils n’ont pas la volonté de cautionner le manque d’électricité. De 12h à 19 heures, les jeunes restent mobilisés. Les promesses des Autorités ne sont pas tombées dans leurs oreilles.

Durant une heure du temps, le ministre de la Sécurité, Madifing Diané et le Gouverneur de la ville de Conakry, ont promis le courant aux citoyens en colère. Mais ces  » Autorités » ont perdu leur latin face aux jeunes qui ne revendiquent que la lumière.

Las de parler sans se faire comprendre, le ministre de la Sécurité et le Gouverneur de Conakry ont filé à l’anglaise. Et après point de gendarmes, de policiers, de fourgonnettes qui avaient juste pris là et débuté le marathon de négociations.

A 18 heures, des cris sont entendus. Le courant est revenu dans les foyers. Les jeunes s’empressent à débarrasser le macadam de ces détritus. La grosse citerne, également. A peine 5 minutes, le courant est parti ! La faute à l’EDG. Etles manifestants reviennent à la charge.

Au moment où nous écrivons ces lignes, l’axe Nongo Lambangni et Nongo-Cosa appartiennent à ces jeunes. Aucun passage. Les habitants de la  zone, vont certes souffrir de cette situation.

Cette zone est pourtant jugée très paisible, par rapport à l’axe Bambéto-Cosa-Enco5.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici