Affrontements à N’Zérékoré :  » Alpha Condé a voyagé, laissant derrière lui des morts et des morts »

0
243

Le voyage du Pr Alpha Condé sur Abuja, au sommet de la Cedeao, au moment où les conflits inter-ethniques au sud de son pays ont fait plus de 50 morts, n’est pas opportun, en croire des ressortissants de la Forêt.

 

 » Alpha Condé a voyagé sur Abjuja, on le regrette. Il a voyagé laissant derrière lui des morts et des morts » s’exprime ce matin le porte-parole de la Coordination des jeunes de la Guinée-Forestière, Emmanuel Fassou Sagno.

Pour ce ressortissant de la Guinée-Forestière, Alpha Condé, en chef de famille, devait être au chevet de sa région natale  qui  » continue à pleurer ses morts.

Selon nos confrères de l’AFP, citant des sources médicales, plus de 50 citoyens ont trouvé la mort dans des affrontements entre deux communautés depuis lundi dernier.

 » Nous avons comptabilisé 54 corps identifiés, qu’on est en train de restituer aux deux communautés » guerzé et konianké qui se sont affrontées de dimanche soir à mardi, a déclaré un médecin de cet établissement joint sur place par l’AFP.

 » C’est hier mercredi que le gouvernement a envoyé des militaires pour assurer la sécurité » regrette Sagno. Cette  » passivité » incompréhensible de l’Exécutif guinéen, à l’en croire, a allongé la liste des victimes.

Appelant tous les fils de la région à la paix, au calme, le porte-parole de la Coordination des jeunes de la Forêt  » salue » pourtant l’Adresse à la Nation, mardi, du chef de l’Etat guinéen, sur ce conflit qui oppose Konianka et guerzé.

Le porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara, répond que le Président de la Républque a  » quitté Conakry quand la situation s’et stabilisée à N’Zérékoré ». A l’en croire, ce n’est pas la présence du chef de l’Etat à Conakry qui compte, mais le fait de  » prendre des dispositions » idoines pour la sécurité des citoyens de N’Zérékoré.

Deux sujets sont à l’ordre du jour au sommet d’Abuja : le Mali et la Guinée-Bissao. Pour le ministre Damantang,le chef de l’Etat guinéen ne pouvait s’absenter à ce sommet puisque Médiateur dans la crise en Guinée-Bissao. Mieux, dit-il, tous ces deux pays sont frontaliers à la République de Guinée.

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici