Tremblement de terre : « La magnitude se situe en bas de 4 sur l’échelle de Richter »

0
281

Dr Aliou Cissé est le Directeur national de la Géologie. Il s’est prêté dimanche dernier à nos questions suite aux secousses ressenties dans la capitale guinéenne et certaines villes de la Guinée, dans la nuit du samedi 20 juillet 2013. Lisez

GuinéeTime : Les citoyens de Conakry et environs ont ressenti dans la nuit du samedi 20 juillet, des secousses vers 21Heures….

Dr A. Cissé : C’est effectif ! Ce n’est pas à Conakry seulement, je me suis renseigné. Ce sont les villes de Conakry, Forécariah, Dubréka, Coyah, Bagnan dans Faranah, N’Zérékoré. Ce tremblement de terre a été mondial. Il a été ressenti en Nouvelle Zélande, Italie, Nouvelle-Guinée etc…La liste est longue.

Quelle explication pouvez-vous donnez à cela ?

C’est la partie tectonique des plaques. C’est là on parle de subduction, de collision et obstruction.

Quelle est la fréquence de ce genre de tremblement mondial ?

Non ! Aujourd’hui 21 juillet, il y a eu assez de tremblements de terre…Il y a la liste des pays secoués par ce tremblement aux dates  du samedi 20 et dimanche 21 Juillet 2013. Tous ceux qui sont au dessous de la magnitude moins 4, ne l’ont pas enregistré.  Ceux qui sont au dessus de la magnitude 4 sur l’échelle de Richter l’ont enregistré. Je viens d’écrire une lettre à certaines institutions à propos….

Nous avions appris qu’en Guinée, l’on manque de stations de contrôle sismique pour mesurer le niveau de magnitude…

J’ai tout fait, j’ai écris et j’ai un projet sur ma table déjà envoyée au ministre des Mines et de la Géologie. Il faut qu’on installe un réseau de surveillance sismique en Guinée. Le ministre en a pris acte et  programmé son financement. Pour savoir le montant du projet, il faut que la Guinée fasse l’état de son besoin, à savoir le nombre de stations qu’elle voudrait installer. C’est en fonction de cela que l’on peut évaluer le coût du projet.

En tant que géologue, pouvez-vous évaluer le niveau de sa magnitude ?

La magnitude, c’est en bas de 4 sur l’échelle de Richter. Au niveau mondial, ce qui  a été inventorié est supérieur à  4. Ce qui a été inventorié par IRIS se situe à partir de 4.0  jusqu’à 6.5. Mais j’ai écris une lettre au représentant d’IRIS au Sénégal. Nous  voulons réellement installer un réseau de surveillance sismique. En tenant compte des failles de la Basse-Côte, il faut qu’on ait des équipements modernes,  de standard international, pour baliser tout ce qu’on a. Il est temps d’avoir cet arsenal car il ya toujours des répliques.

Doit-on avoir peur des secousses capables de faire tomber des immeubles par exemple ?

Rires…Vous voulez savoir alors la carte de sismicité sur toute la Guinée en tenant compte des zones où les risques sismiques sont élevés ? Là, la véritable prévention doit être basée sur les études géologique, géophysique et géochimique des zones sismiques pour choisir un complexe rationnel des méthodes de prévention des tremblements de terre. Et avec  un traitement statistique des résultats des tremblements…C’est maintenant après cela qu’on pourra parler de constructions, concernant la carte de sismicité pour toute la Guinée.

C’est dire qu’on n’est pas édifié par rapport à cela ?

On est un peu avancé…Mais on se réserve….Tout ce qui est passé, est au niveau mondial. Beaucoup de pays ont été secoué ! C’est à partir de la tectonique des plaques qu’on peut résoudre ce problème.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici