Législatives : la Coalition des femmes et filles sur le front de la paix…

0
192

L’humanité a célébré le samedi 21 septembre 2013, la  journée internationale de la  paix .Une occasion pour les femmes guinéennes à travers la coalition des femmes et filles de Guinée pour le dialogue, la consolidation de la paix et le développement ( COFFIG)  de procéder à la mise en place, au palais du peuple d’une case de veille des femmes et filles pour des élections apaisées en Guinée.

Ce projet de case de veille, contribue à l’organisation d’élections législative  crédibles et apaisées à travers une observation participative permettant de prévenir ou contenir d’éventuelles situations facheuses . Cela, grâce à la collaboration des autorités du pays.

Pour atteindre donc cet objectif, 660 observatrices sont formées et seront déployées à travers les 38 circonscriptions électorales du pays, afin d’observer les opérations de vote, de dépouillement, de transmission et de compilation des résultats dans les 105 quartiers de Conakry et à l’intérieur du pays.

« L’implication des femmes dans les initiatives de paix sont au cœur de consolidation de la paix menées par le système des Nations Unies » a déclaré  le coordinateur résident du système des nations Unies en Guinée. M. Anthony Ohemeng-Boamah.

En effet continue t-il, la case de veille qui capitalise l’expérience réussie du Liberia, du Sénégal,  de la Sierra Leone et plus récemment du  Mali et du Togo est un dispositif innovant de monitoring électoral basé sur le ‘’monitoring mobile’’ qui permet de réagir en temps réel aux éventuels dysfonctionnements liés aux élections.

Pour la circonstance, la présidente de la coalition des femmes, filles de Guinée Dr Makalé Traoré a rappelé l’historique et les objectifs de son organisation.

Elle a ensuite invité les femmes guinéennes à la consolidation de la paix et à la retenue. Dr Traoré Makalé a exhorté les 660 observatrices à faire preuve d’impartialité et de jouer pleinement leur rôle dans le processus électoral en cours.

Il faut noter  que cette case de veille est composée de trois composantes:  technique, analyse et politique. La chambre technique est destinée  au recueil et à la mise en ligne des données à temps réel.

La chambre d’analyse composée de 10 experts issus des organisations nationales et internationales et un analyste politique qui reçoit  des données pour analyse.

La chambre politique elle, se charge de l’examen des dysfonctionnements mis en exergue dans les documents fournies par les deux premières chambres.

 La cérémonie de lancement a connu la présence des femmes leaders de la sous régions et celles de la Guinée.{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici