Face à la violence, la Mission d’observation de l’UA exprime ses inquiétudes…

0
237

A la veille du scrutin du 28 septembre, Le chef de la Mission d’observation de l’Union Africaine  dans une déclaration faite  ce mardi 24 septembre 2013  à la maison  des journalistes, a  exprimé sa  préoccupation face à la persistance des tensions et incidents que le pays a enregistrés ces derniers jours.

Il invite donc les responsables des partis politiques à la sensibilisation de leurs militants pour une élection libre et apaisée en Guinée.

« Le scrutin du 28 septembre 2013 constitue donc un test de la capacité de la Guinée à organiser des élections crédibles, transparentes, apaisées et inclusives. Il devait aussi permettre  à la Guinée de parachever la transition politique entamée avec l’élection présidentielle de 2010» a déclaré Dr Mahamadou Danda, chef de la Mission UA.

Plusieurs désaccords entre les partis politiques en lice ont été notés par la MOE-UA notamment le choix des opérateurs de saisie, la recomposition et le fonctionnement de la CENI, de l’assainissement et de la sécurisation du fichier électoral et du vote des guinéens de l’étranger.

 « Le renvoi de ces élections au 28 septembre 2013 constitue un geste d’apaisement permettant de décrisper  le climat politique dans  le pays, de maintenir la cohésion sociale et de procéder  à des ajustements nécessaires à une meilleure organisation matériel du vote » a-t-il ajouté.

Par la même occasion, dans sa déclaration, il invite les parties prenantes concernées à respecter tous leurs engagements et d’appeler leurs militants à la retenue.     

 
Aux autorités guinéennes  de prendre toutes les dispositions  utiles pour la protection des personnes et leurs biens pendant et après les élections. A la FOSSEL de garantir  le bon déroulement du processus électoral en Guinée.

{jcomments on}

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici