Déjeuner de presse: ce qu’Alpha Condé a promis aux journalistes…

0
410

Le Chef de l’Etat a convié ce vendredi 27 septembre, une bonne partie de la presse nationale et internationale à un déjeuner de presse. C’était aux Cases de Belle – Vue. Après quelques petites ou longues minutes, c’est selon, le Chef de l’Etat est finalement accueilli avec soulagement.

Après un moment d’échange avec son entourage immédiat (Moustapha Naité, Albert Damantang Camara…), Alpha Condé se lève, serre la main à tous les journalistes présents. Exercice laborieux vu le nombre de mains à serrer, mais plaisant sous l’angle de la symbolique et de l’élégance.

   « Je suis heureux de partager ces instants avec vous. J’ai beaucoup de fardeaux sur ma tête actuellement. Je veux qu’on sorte de cette transition d’abord. Après ces élections, je vous promets des rencontres régulières et libres, des conférences de presse à bâton rompu.

 Déjà, je vous remercie pour tout le travail que vous avez fait pendant la campagne électorale… » Voilà à peu près, ce que le chef de l’Etat a confié en substance, aux médias nationaux et internationaux à l’occasion du déjeuner de presse qu’il leur a offert.

Puis voulant savoir le nom des journalistes et leurs médias venus à son invitation, Alpha Condé entame un second tour de table. Le tout, sous les projecteurs de la télévision nationale.

Avant de prendre congé de ses invités, le Chef de l’Etat, entre taquinerie et humour, a demandé aux journalistes de travailler à présenter une meilleure image de leur pays, la Guinée. Afin d’inciter les investisseurs à venir investir en Guinée. Il leur a aussi demandé de travailler à davantage défendre les intérêts de la Guinée.

En outre, le chef de l’Etat a insisté sur le respect des notions de déontologie et de la responsabilité sociale du journaliste. Ainsi, le chef de l’Etat a pris l’engagement d’écrire une nouvelle page de ses rapports avec les médias locaux: le temps de la détente, dirait-on!

En réponse, le doyen Boubacar Yacine Diallo, patron de presse a pris la parole. Il a, au nom des médias, dit merci au Chef de l’Etat pour cette invitation. Boubacar Yacine Diallo dira que les médias s’engagent à accomplir leur mission d’information avec indépendance, liberté et responsabilité. Il a encouragé le chef de l’Etat à multiplier ce genre de rencontres.

Demandant une voix féminine, la parole a été donnée Madame Chantal Colle, également patronne de presse. Pour elle, la femme symbolise la paix. Les femmes luttent pour la paix. Elle a souhaité que le scrutin législatif du samedi 28 septembre se déroule dans la paix. Elle a souhaité une bonne chance à tous les compétiteurs, sans exception aucune,  à ce scrutin.

Prenant le président au mot, Chantal Colle profite de la brèche ouverte et plaide pour une présence féminine plus forte auprès d’Alpha Condé. Un bon coup politico-médiatique à quelques des législatives du 28 septembre!{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici