Législatives 2013 : la Coalition des femmes et filles invite les acteurs à plus de responsabilité.

0
258

La présidente de la coalition des femmes et filles de Guinée  pour les élections législatives du 28 septembre 2013, Dr Makalé Traoré a invité tous les acteurs impliqués dans le processus électoral  à plus de responsabilité. Le but de cet appel est de voir enfin le scrutin législatif se dérouler dans la paix.

 

Elle a fait cette déclaration  ce  vendredi 27 septembre  au palais du peuple, devant les femmes leaders de la sous région et  celles de la Guinée.

Cette coalition des femmes et filles de Guinée  forte de 235 organisations de femmes de la société civile, en collaboration avec le consortium pour l’observation domestique des élections en Guinée CODE, le REFEMP, le centre femme, citoyenneté et paix pour…, déploieront le jour du scrutin, à travers une plate forme, 600.000 observateurs qui remonteront en temps réel, toutes les données du scrutin qui seront visibles sur la plateforme.

Elles déploieront  également soixante moniteurs contre la violence électorale, qui remonteront par sms en temps réel, toutes les données du scrutin qui seront visibles sur le site de la plateforme www.sanakouya.org.

Face aux dysfonctionnements constatés, « la Case de veille » électorale coordonnée par la COFFIG/DCPD en partenariat avec le CODE. Dr Makalé Traoré,  au nom de la coalition a fait des recommandations à l’attention des acteurs.

Ainsi, à la Fossel, elle recommande  la non utilisation des armes à feu  le jour du scrutin, afin d’éviter tout acte pouvant envenimer le climat électoral, et le renforcement de la sécurité autour des bureaux de vote.

A la CENI, elle conseille d’œuvrer en faveur de  l’instauration de la confiance vis-à-vis de tous les acteurs politiques, de réunir  toutes les conditions d’élections transparentes, crédibles et acceptées de tous et de veiller à la présence effective des membres des bureaux de vote avant le début et pendant le scrutin.

Aux partis politiques, elle demande de continuer à sensibiliser les électeurs durant tout le processus électoral, de continuer à adopter  des comportements citoyens et responsables et de  contribuer en faveur d’un climat électoral apaisé par la sensibilisation.

Au CNC, la Coalition des femmes et filles demande de veiller à l’impartialité des médias dans le traitement des informations.
Aux médias, elle plaide pour le respect de l’éthique et de déontologie qui régissent le métier de journaliste et de s’abstenir de toute incitation à la haine et à la violence.

Aux organisations de la société civile, elle conseille la neutralité et l ‘indépendance, principal gage de crédibilité.{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici