La société civile dénonce le comportement d’une certaine autorité administrative

0
325

Dans le souci de préserver la paix pendant et après le scrutin, le conseil national des organisations de  la Société civile guinéenne ( CNOSCG) a fait une déclaration sur le déroulement du scrutin législatif. C’était ce samedi 28 septembre à Conakry.

 

A  travers son dispositif de sécurisation et d’amélioration mis en place, du vote des citoyens par la collecte, la remontée, l’analyse et la capitalisation des informations,  la société civile guinéenne a révélé, un certain nombre de dysfonctionnements  qui ont été remontés  à la CENI pour correction.

 Parmi ces manquements, elle cite entre autres, l’immixtion à Macenta en Guinée Forestière, de certaines autorités politiques et administratives dans le fonctionnement des bureaux N 3,4 ;5 ; et 6.
L’installation désordonnée de certains bureaux de vote dans la rue et dans des domiciles privés (cas des communes de Dixinn et de Matam).

A ces problèmes, s’ajoutent le manque de matériels dans certains bureaux de vote.  Cependant, elle note la présence des agents de la Fossel dans la plupart des bureaux de vote.

Elle a aussi apprécié  l’ouverture effective des bureaux de vote à l’heure indiquée. Et la forte mobilisation des citoyens dans les bureaux de vote.{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici