lundi, février 26, 2024

Contentieux électoral: l’opposition veut une annulation partielle ou totale du scrutin législatif

La Céni a rendu publics, les résultats globaux provisoires. C’était dans la nuit du vendredi 18 octobre au Palais du peuple. Et le moins qu’on puisse dire c’est que la majorité présidentielle et l’opposition ont, toutes, annoncé le recours aux voies légales, pour le règlement des contentieux électoraux.

 

Seulement voilà, bien que promettant des recours à la cour suprême pour faire aboutir ses revendications, l’opposition ne semble pas avoir confiance à l’instance suprême judiciaire: la Cour suprême. Du reste, c’est ce qu’Aboubacar Sylla a laissé entendre lundi 21 octobre, sur les  »GG » de la radio Espace fm.

Il a dit qu’il doute que la cour suprême dise le droit à l’endroit. A cet effet, il rappelé certains faits pour lesquels, la cour suprême serait passée à coté de la plaque.

Mais il s’est empressé, suite à une question, d’ajouter qu’il espère que vu les enjeux, la cour suprême fera un sursaut pour une fois rendre justice, en donnant satisfaction aux requêtes de l’opposition. Pour dire clairement les choses, en disant le droit, la cour suprême doit annuler partiellement ou totalement le scrutin, affirmait Sylla de l’Ufdg. C’est déjà un bémol que de parler d’annulation partielle des résultats du scrutin. C’est du nouveau.

Puisque l’opposition avait jusque-là réclamé l’annulation pure et simple de tout le scrutin législatif du 28 septembre dernier.

Lors de la dernière réunion tenue au lendemain de la proclamation des résultats provisoires, l’opposition a réitéré sa demande d’annulation du scrutin même si elle projette de déposer des recours à la cour suprême. Mais elle n’exclue pas le recours à la rue, si la cour suprême ne prend pas en compte ses réclamations.

Mais les preuves annoncées par l’opposition sont-elles suffisantes pour annuler tout le scrutin et le reprendre? C’est toute la question.{jcomments on}

 

 

 

 

 

 

 

 

Latest

La CEDEAO lève des restrictions contre la Guinée

Ces décisions marquent un pas de la Cedeao vers...

Agriculture : Bientôt la rizerie de Sinkoh va reprendre de l’envol

Guinée-Beyla, sur initiative du CNRD, de son gouvernement et...

Électricité : Tout ce qu’il faut savoir sur les causes du délestage en Guinée.

Depuis un bon moment, le manque d’électricité à Conakry...

Newsletter

spot_img

Don't miss

La CEDEAO lève des restrictions contre la Guinée

Ces décisions marquent un pas de la Cedeao vers...

Agriculture : Bientôt la rizerie de Sinkoh va reprendre de l’envol

Guinée-Beyla, sur initiative du CNRD, de son gouvernement et...

Électricité : Tout ce qu’il faut savoir sur les causes du délestage en Guinée.

Depuis un bon moment, le manque d’électricité à Conakry...

Economie : en 2024, l’Afrique domine le classement des pays à la croissance forte (BAD)

L’Afrique comptera, en 2024, onze des vingt pays ayant...
spot_imgspot_img

La CEDEAO lève des restrictions contre la Guinée

Ces décisions marquent un pas de la Cedeao vers la reprise du dialogue avec les juntes du Sahel. Le Burkina Faso, qui fait partie...

Grève syndicale : les Patrons invitent Gouvernement et Syndicats « à la table de négociation »

Conakry, Guinée : face au déclenchement de la grève générale illimitée lancée par les principales centrales syndicales du pays, le Patronat de Guinée appelle...

Agriculture : Bientôt la rizerie de Sinkoh va reprendre de l’envol

Guinée-Beyla, sur initiative du CNRD, de son gouvernement et singulièrement du colonel Mamadi Doumbouya, l’usine de Sinkoh dans la préfecture de Beyla démarre bientôt...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici