Contentieux électoral : le verdict de la Cour suprême attendu

0
283

Les    Guinéens sont toujours  dans l’attente des résultats définitifs, qui proviendront de la Cour suprême sur le scrutin du 28 septembre dernier. Pour l’instant, la plus haute juridiction du pays est à pied d’œuvre pour examiner toutes  les requêtes déposées à son niveau par les différents partis politique en lice.

Chaque  parti  appelle la Cour Suprême à dire le droit rien que le droit dans le présent contentieux électoral.

« Je saisis la tribune de cette Assemblée générale pour lancer un appel à la Cour Suprême afin qu’à l’issue d’un examen minutieux de nos réclamations, elle ne prononce que le droit, tout le droit et rien que le droit. » a lancé le président de l’UFDG  Elhadji Cellou Dalein Diallo à travers son attaché de presse, au siège de son parti à Commandayah.

Après le scrutin, l’opposition guinéenne  avait  menacé de reprendre la rue au cas où leurs réclamations d’annulation pure et simple du scrutin ne sont pas prises en compte. Par conséquent, Cellou invite  ses militants à rester  mobilisés.

« Je suis fier de vous et je vous invite de continuer à rester mobilisés, prêts et l’écoute de votre Bureau exécutif. Nous sommes dans le cadre d’une concertation pour maintenir l’unité d’action de l’opposition. Tout ce qui se fera sera fait avec toute l’opposition», informe -t-il.

« Il faut qu’on rappelle les violations répétitives des droits des militants de l’UFDG. Il y a plus de cinquante militants enterrés à Bambéto, les 33 jeunes récemment déportés à Kankan qu’il faut soutenir. Nous savons qu’ils ont été reçus par Alpha Condé, mais c’est pour des fausses promesses de rendre justice. Il a déjà fait beaucoup d’autres promesses dans le passé. Mais qu’est-ce qu’on a Rien vu ! »

{jcomments on}

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici