Enseignement : les cours perturbés dans plusieurs établissements ce lundi

0
165

Des cours dans plusieurs établissements scolaires de Conakry ont été perturbés ce lundi à cause d’un débrayage des enseignants vacataires. La descente des élèves dans les rues de Conakry, sur l’autoroute surtout, a provoqué des embouteillages interminables, a-t-on constaté sur place.

En banlieue de conakry, ce lundi matin, principalement sur l’Autoroute Fidel Castro, les automobilistes ont peiné. La descente de jeunes élèves dans les rues a fait paniquer plus d’un. Circulation bloquée entre Yimbaya et l’aéroport,a créé une situation difficile. Tous les véhicules ayant eu la mésaventure de se trouver là, ont soit rebroussé chemin ou jeté leur dévolu sur la route  » Le Prince ».

Un confrère qui a quitté son domicile à 8 heures, n’a pu regagner Kaloum qu’aux environs de midi.

A la Belle-vue, notre reporter a vu des collégiens faire irruption dans une école primaire. Ils y sont sortis avec les écoliers. Les cours ne pouvaient plus avoir lieu.

 » Au collège 2 Donka, on a pas eu de problèmes. Mais au collège 1 Donka, les gens n’ont pas étudié car les lycéens venus de Bonfi et Matam ont perturbé les classes », explique un collégien, rencontré à Madina.

A la devanture du Lycée Matam, débris de verres et traces de grosses pierres jonchaient la route à notre passage. Deux à trois camionnettes de la gendarmerie étaient également visibles dans les parages.

Des enseignants vacataires sont en colère. Ils se sont donnés rendez-vous ce lundi 4 novembre devant leur ministère de tutelle: le ministère de l’enseignement pré-universitaire de Dr Ibrahima Kourouma. La réclamation d’arriérées de traitement salarial est à l’origine de ce débrayage matinal.

{jcomments on}

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici