Médias : le quotidien national  » HOROYA » rend hommage à Ghislaine et Claude

0
186

Selon un document qui vient de nous parvenir, le quotidien national de Guinée «  Horoya » a rendu un vibrant hommage aux confrères de RFI assassinés samedi dernier. Une minute de silence a été observée au siège dudit à Boulbinet ce jeudi matin lors d’une grande assemblée générale qui a réunit journalistes et personnel administratif.

«  Par cet acte, nous tenons à réaffirmer notre soutien et notre solidarité avec les familles et les collaborateurs des deux disparus qui, toute leur vie professionnelle, avaient de l’amitié et du respect pour l’Afrique et les Africains » lit-on dans un communiqué de la direction générale du quotidien national  » Horoya » lit-ondans un communiqué.

 » Le crime, d’une cruauté extrême, suscite en nous colère et révolte. Ces assassinats ne peuvent être que l’œuvre de personnes dépourvues d’humanité mais guidées par un instinct criminel et sauvage. Nous formons le vœu ferme que les services de sécurité puissent les retrouver pour qu’elles paient leur forfaiture face à la justice » poursuit ce document.

 Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les envoyés spéciaux de Radio France internationale (RFI) exécutés samedi 2 novembre par leurs ravisseurs après avoir été enlevés à Kidal, dans le nord du Mali, étaient des journalistes chevronnés, rompus aux terrains de conflit et profondément attachés à l’Afrique.
Rares sont ceux qui, parmi les journalistes occidentaux, se sont rendus ces dernières années et depuis le lancement de l’opération Serval le 11 janvier 2013 dans ce fief de la rébellion touareg.

Le propriétaire de la voiture qui a servi à l’enlèvement le 2 novembre à Kidal de deux journalistes français a été formellement identifié, selon des sources sécuritaires maliennes et régionales jeudi.

« Nous avons informé la France de l’identification formelle du propriétaire du véhicule des ravisseurs. Il s’agit de Bayes Ag Bakabo, un Touareg« , selon une source sécuritaire malienne. Cet homme est soupçonné d’avoir « planifié » l’enlèvement de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon « pour le compte d’AQMI [Al-Qaïda au Maghreb islamique] qu’il a fréquenté assidûment un moment« , a précisé cette même source. Son complice, dont le nom n’a pas été communiqué, « est de la famille de Hama Lamine Sall, de nationalité mauritanienne, et dont la mère est touareg ». « Nous sommes sur leur trace« , a-t-elle ajouté.

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici