Elections en Guinée : l’opposition appelle à une  » jounée ville morte » lundi prochain

0
188

En Guinée, l’on continue à tourner en rond. Preuve? L’opposition guinéenne, non contente du verdict rendu vendredi dernier par la Cour suprême, a annoncé sa volonté d’organiser dès le lundi  27 novembre prochain une  » journée ville morte » , a appris GuinéeTime du porte-parole Aboubacar Sylla.

 Cette décision de revenir aux premières  » amours » – les marches pacifiques et les journées ville morte- vient d’être prise à Lambanyi, haute banlieue de Conakry, lors d’une concertation entre les principaux leaders de l’opposition au régime de Conakry. Etaient présents à cette réunion, les anciens premiers ministres, devenus opposants, en l’occurrence Cellou Dalein DIALLO,  Sidya Touré, Lansana Kouyate et Jean Marie Doré.

Il y a juste quelques jours que ces leaders avaient annoncé leur décision de recourir aux juridictions  » supranationales » pour contester le verdict de la Cour suprême de Guinée, rendu dans le cadre du contentieux lié aux législatives.

Vendredi dernier, la Cour suprême a  » maintenu » les résultats provisoires déjà publiés par la commission électorale nationale de Guinée. Ceux-ci donnent une avance du RPG Arc-en-ciel et alliés au futur parlement.

Outre la décision de paralyser lundi prochain le pays, l’opposition annonce par ailleurs son intention d’écrire au Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon pour lui ( re)faire certainement part de sa  » désapprobation » de la dernière échéance électorale.

Pour l’heure, l’opposition n’a pas totalement soutenu si elle va boycotter ou non les sièges de la future assemblée nationale.

 

{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici