« Lundi mort » : Resco prévient…

0
400

A propos de la journée ville morte ce lundi 25 novembre, le gouverneur de la ville de Conakry est monté au créneau dimanche soir sur les antennes de la télévision pour mettre en garde contre toute tentative de troubles à l’ordre public. C’était dans un communiqué.

Il a indiqué que tous ceux qui seront appréhendés entrain de troubler l’ordre public seront arrêtés et traduits devant la justice.

Sékou Resco Camara a appelé les Conakrykas à vaquer sans crainte, à leurs occupations habituelles ce lundi 25 novembre. Il a déclaré à cet effet, que toutes les dispositions sont prises pour garantir la sécurité des personnes et leurs biens. 

Le gouverneur de la ville de Conakry s’empresse comme à ses habitudes d’annoncer des mesures de sécurités pour ceux et celles des Conakrykas qui voudraient sortir travailler. Mais à la vérité, ces mesures ont parfois péché dans leur application.

Pour rappel, mercredi dernier à l’issue d’une réunion au siège du parti de Kouyaté en haute banlieue, l’opposition dite républicaine avait demandé à ses militants d’observer ce lundi, une journée « ville morte » à Conakry. C’est pour protester contre l’arrêt de la cour suprême le 15 novembre passé. {jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici