Crise post-électorale:ce qu’en pense Goureissy Condé…

0
208

Sékou Goureissy Condé, observateur averti du jeu politique guinéen, a livré sa part de vérité dans la crise politique actuelle. Directeur exécutif de l’Ong internationale African Crisis Group, Goureissy s’est notamment exprimé sur la démarche de l’opposition qui consiste à rejeter le verdict de la cour suprême, et appeler à des journées « ville morte ».

C’était sur les antennes des « gg » ce mardi 26 novembre. Intervenant sur la décision de la cour suprême, qui s’est déclarée incompétente à examiner les contentieux électoraux qui lui ont été soumis, Goureissy Condé a déclaré sans langue de bois, aucune, que le verdict de la cour suprême est à respecter. Et d’ajouter que sa décision est sans appel.  Et sans recours.

Sékou Goureissy Condé pense qu’on peut exprimer son désaccord, son mécontentement, sa frustration par rapport à une décision de la cour suprême, mais ajoute -t-il, sa décision a le mérite de s’imposer à tous. Il exhorte donc la classe politique à éduquer et sensibiliser davantage ses partisans, dans le sens du respect des institutions qui fondent la république.

Concernant le recours aux juridictions supranationales envisagé par l’opposition, l’ancien médiateur de la République de Guinée, pense que cela ne changerait pas le fonds du dossier, et n’enlèvera pas à la Guinée, sa souveraineté en matière de justice.

Pour parler  ou écrire clair, Goureissy estime qu’on peut faire l’économie des actions « ville morte » ou manifs qui, toujours endeuillent. Les débats doivent aller au parlement où on peut introduire beaucoup de projets de lois concernant par exemple l’audit de l’organe en charge d’organisation des élections, la reforme de la justice…

Et comme pour couper la poire en deux, Sékou Goureissy Condé a rougira contre les services de sécurité qui, selon lui font tout simplement mal leur travail. Pourquoi tant de tueries par balles? Qui tue? Pour lui, le « qui » qui reste l’inconnu, doit être déniché à travers des enquêtes professionnelles, pour que vérité jaillisse, et que justice se fasse.

Dans la foulée, Condé trouve exagérer d’accuser à tout bout de champs, les anciens premiers ministres- devenus opposants- d’être responsables de la situation actuelle de la Guinée. Il dira au contraire que ces anciens premiers ministres sont tous des hommes de valeur.

A ce titre, il souhaite qu’Alpha Condé et Cellou Dalhein Diallo- deuxième personnalité politique du pays- se concertent régulièrement pour prévenir certaines situations politiques fâcheuses. African Crisis Group travaillerait d’ailleurs dans ce sens, a laissé entendre Goureissy Condé.

Reste à savoir si l’appel de Séku Goureissy Condé sera entendu. Sékou Goureissy basé actuellement au pays des hommes intègres (Burkina) a été ministre de la Sécurité sous Conté, médiateur de la République pendant la transition version Konaté. Aussi, il est le fondateur du parti ARENA depuis 1991.{jcomments on}

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici