Crise postélectorale: la CEDEAO exhorte l’opposition à siéger au parlement

0
327

Les ambassadeurs de la l’organisation sous-régionale, CEDEAO a rencontré mercredi 27 novembre, l’opposition dite républicaine au siège de l’Ufdg à Conakry.  Au cours de cette rencontre, les ambassadeurs accrédités à Conakry ont exhorté l’opposition à accepter de siéger à la nouvelle Assemblée nationale.

C’est du reste ce que Mouctar  Diallo, président du parti NFD (Nouvelles forces démocratiques) nous a confié ce jeudi. L’opposition a mis l’occasion à profit pour faire part de ses frustrations. Aussi, elle a demandé aux ambassadeurs de la CEDEAO d’aller parler au chef de l’Etat, Alpha Condé.

L’opposition a surtout mis en exergue, la nécessité de mettre en place un cadre permanent de dialogue dans la perspective des prochaines joutes électorales.

Pour le moment, si on ne sait trop si l’opposition à lâché du lest, force est de reconnaitre qu’elle a reçu ces « bons samaritains » avec bienveillance et attention. Mieux, elle a salué cette initiative de la CEDEAO, selon le Président des  NFD.
Les jours qui suivent, à l’issue des consultations à la base, les principaux leaders de l’opposition se retrouveront pour harmoniser leur position en vue d’une décision consensuelle, dira Mouctar Diallo.

En attendant, certains comme Baidy Aribot de l’Ufr, David Camara de la Ngr…  se font déjà appeler « honorables ».{jcomments on}

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici