Mandiana : affrontements autour d’une mine d’or

0
310

Douze blessés par balle calibre douze des portés disparus et des déplacés, c’est le bilan des affrontements intercommunautaires survenus dimanche 22 décembre matin dans la sous-préfecture de Fralako préfecture de Mandiana.

Ces affrontements sont survenus autour de la mine d’or entre les populations des districts de Diarakourou opposées à celles du district voisin  de Malila. C’est selon des témoins contactés au téléphone sur place par guineeTime.

Le dimanche matin, alors que les habitants de Diarakourou se rendaient sur le domaine minier pour l’extraction  artisanale de l’or, les habitants de Malila, armés de fusils et de machettes se seraient attaqués à eux. Bilan, plusieurs blessés dont certains dans un état grave.

L’affaire remonte à 2011. Les deux villages voisins sont opposés autour de la même portion de terre connue pour sa fertilité en mine d’or. Le verdict rendu à l’époque par la Cour d’Appel de Kankan avait donné raison au village de Diarakourou.

Mais voilà, deux ans après ce procès, le village de Malila ne semble pas se soumettre au jugement rendu par la Cour d’Appel de Kankan.  Au moment ou nous mettions cet article en ligne, le préfet de Mandiana Ibrahima Barboza Soumah ordonnait l’envoi d’un contingent de gendarmes dans la zone conflictuelle  pour maintenir  tenter de ramener l’ordre et le calme. Le domaine est désormais placé sous contrôle judiciaire jusqu’à nouvel ordre, précise notre source.{jcomments on} 

En image d’archives, le commissariat central de Mandiana.

Faberto

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici