Gouvernement 2014 :  » chaque ministre aura sa feuille de route » avertit Alpha Condé

0
314

Reçu en fanfare ce samedi chez les Baga de la capitale, à Kaporo en banlieue de Conakry, le chef de l’Etat guinéen a dévoilé sa stratégie pour la prochaine équipe gouvernementale. Il a également tancé les politiques, comme d’habitude.

 

 » Chaque ministre aura désormais sa feuille de route à mettre en application…Si t’es incapable de le réaliser, tu quittes », affirme le Pr Alpha Condé face à foule acquise à sa cause.

Cette annonce est une nouveauté par rapport à ses premiers gouvernements, formés après son élection en 2010. Une grande alliance politique, RPG Arc-en-ciel, a été d’un grand apport à sa victoire au second tour de la présidentielle 2010, face au  candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo.

Les Guinéens n’ont pas manqué de qualifier le premier gouvernement sous l’ère Alpha Condé de celui de  » reconnaissance ».

 » Il faut qu’on aille de l’avant maintenant…Ce qui fatigue notre pays c’est le manque d’amour. Les Guinéens ne s’aiment pas…Je pense que tout cela peut changer un jour » regrette le chef de l’Etat guinéen.

Le président de la République était invité par la communauté Baga de Kaloum, les premiers occupants de la capitale Conakry. Leur porte-parole a exprimé l’adhésion des Baga, comme hier, à la politique de développement engagée par le gouvernement actuel.

Pour la nouvelle année qui commence, la quatrième de son quinquennat, celui qui a passé quarante années dans la lutte politique en Guinée, a promis  » la fin de la politique ».

 » Faire de la politique, c’est fini. Désormais on va travailler. Que ceux qui veulent faire de la politique aillent à l’Assemblée nationale » lance-t-il, sous les hourras des citoyens de Kaporo.

Les trois ans passés à la tête de l’Exécutif, soutient M.Condé, il a profité mettre le  » soubassement » dont il compte « élever les murs » en 2014.

 » On va maintenant travailler maintenant, que ceux qui veulent faire de la politique aillent au parlement » répète le chef de l’Etat dans ce discours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici