Sécurité : la Guinée en quête d’un fichier d’identification criminel

0
278

Les services de sécurité et de lutte contre la criminalité et le grand banditisme (police et gendarmerie) disposent désormais d’un fichier d’identification criminel composé des données scientifiques biométriques de tous les criminels récidivistes.

Premier du genre en Guinée, ce document stratégique et sécuritaire est un outil indispensable permettant aux services de polices et de gendarmerie d’avoir accès à une banque de données numériques, afin de vérifier les identités avec les photos à l’appui, des présumés criminels, qui ont eu maille avec la justice guinéenne.

De même, le fichier d’identification criminel facilitera aussi la recherche des récidivistes et la poursuite judiciaire de tous criminels arrêtée et déjà enregistrés à travers les différents centres de détentions criminels et de répression du grand banditisme.

Le haut commandement de la gendarmerie nationale Général Ibrahima Baldé a affirmé que cette action novatrice est de nature à réunir les infirmations importantes sur les bandits et autres criminels qui circulent dans le pays.

Il a invité les commandants de compagnie de gendarmerie et de police judiciaire à alimenter le fichier à travers les renseignements sur les criminels arrêtés, dans le souci de garder leurs traces et de faciliter leurs identifications partout en Guinée ou ailleurs.

Pour sa part, l’avocat général du ministère de la justice Williams Fernandez a annoncé que le fonctionnement de cette banque de « données scientifiques » aidera à éviter des suspicions sur la reconnaissance des malfaiteurs et des bandits.

Les actes de criminalité et de grands banditisme ont pris de l’ampleur ces derniers temps à Conakry et à l’intérieur du pays, avec plusieurs cas d’assassinats, d’attaque à main armée et de violences nocturnes sans précédant.

XINHUA

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici