Kindia : à bord d’une moto, une femme enceinte et son mari meurent dans un accident de la route

0
287

Un accident de la circulation, survenu dans la nuit du mercredi, 1er à jeudi, 2 janvier, dans la Commune Urbaine (CU) de Kindia, a fait 3 morts dont une femme en état de famille, 1 blessè et des dégâts matériels importants.

 

C’est aux environs de 00heure TU sur les hauteurs d’un Lycée au quartier Féréfou en face d’une briqueterie que cet accident a eu lieu.

L’excès de vitesse et la mauvaise conduite seraient à l’origine de ce drame de la route qui a  encore ôté  des vies humaines.

Selon l’officier de constat du Commissariat Central de Kindia, lieutenant Roger, l’accident a été provoqué par un conducteur de moto qui aurait fait  un dépassement défectueux, avant de se  retrouver nez à nez avec  une autre moto de marque TVS qui roulait en sens inverse en provenance de Foulaya.

‘’Le choc était  fatal et si violent, que l’épouse du motard Kalil Cissé a été éjectée sur le capot du taxi qui l’a trainé jusqu’à 40m devant, avant de l’écraser. Les deux motards ont été mortellement atteints à la tête. Seul le jeune frère de Kalil Cissé s’en est  sortit mais avec quelques égratignures autrement appelées blessures légères. Il est actuellement à l’Hôpital préfectoral de Kindia’’, a expliqué l’officier de constat.

Les trois corps ont été reçus à la morgue de l’Hôpital régional de Kindia. Ce sont celui de Kalil Cissé 28 ans et son épouse Mabinty Cissé 18, du conducteur de la moto TVS, Ousmane Soumah dont les parents sont encore recherchés. Il est né en 1987 à Kindia de Aboubacar et de Bountouraby Camara, a-t-on appris.

Avec cet accident, le centre-ville de Kindia enregistre le cinquième décès suite à un accident de motos en l’espace de 45 jours. Un bilan macabre qui  doit interpeler  les autorités  à tous les niveaux car, la préfecture enregistre ainsi une forte dégradation s’agissant du respect du code de la route, caractérisé par la violation fragrante et abusive des panneaux de signalisation, la pratique de la surcharge, l’excès de vitesse, l’utilisation du téléphone au volant et le refus d’obtempérer.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici