Mandiana : fermeture des mines d’or pour un retour au calme

0
286

A Mandiana, en haute-Guinée, il est interdit toute exploitation artisanale des mines d’or de la préfecture. Cette décision des autorités viserait à mettre fin aux conflits opposant des citoyens et qui ont déjà causé une trentaine de blessés.

 

Nawa Damey, Gouverneur de Kankan, a donné des instructions fermes, apprend-on de la radio nationale, relatives à l’interdiction d’exploitation des mines d’or. Les citoyens de deux villages s’affrontent à l’aide de tirs de callibres  Plus de 30 citoyens sont blessés.

Des contingents de policiers et de gendarmes sont venus en renfort de Kankan pour apaiser le climat social tendu autour de ces mines d’or.

Des affrontements sanglants survenus jeudi, 2 janvier, autour d’une zone minière réputée riche en Or, entre la population de Karakoura dans la sous-préfecture de Sansando préfecture de Mandiana et celle de Tognifin dans la sous-préfecture de Kinièbakoura, préfecture de Siguiri, ont fait 16 blessés graves dont une  femme, a rapporté le correspondant de l’AGP sur place.

 Les deux parties réclament chacune la paternité de cette zone minière riche en Or. C’est aux environs de 9heure TU, que ces affrontements ont commencé entre ces populations au beau milieu de ces deux villages qui se trouveraient à 2 km l’un de l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici