Débrayage à Evasion: le PDG Moussa Traoré ne veut pas négocier…

0
327

Une quarantaine de journalistes, techniciens, caméramen… ne sont pas contents du patronat du Groupe de presse Evasion. Dont le siège social se trouve au quartier Taouyah. Pour se faire entendre, ils décidé de cesser toute activité depuis lundi 3 février dernier.

Ces employés demandent de meilleures conditions de vie de façon globale. Ce matin, notre rédaction a joint une source en provenance des protestataires. Et voici ce qu’on nous dit:  » Ce sont les monteurs qui ont commencé le débrayage… puis le mouvement s’est généralisé puisque c’est une cause commune. Malheureusement, la direction a réussi à récupérer certains d’entre nous. Il semble qu’il [ndlr: le PDG, Moussa Traoré] était prêt à négocier, mais contre toute attente, il a changé d’avis ce matin en disant qu’il n’est plus prêt à négocier… Il n’a pas aimé les échos qui retentissent dans la presse nationale… »

Pour recueillir la part de version de la direction du Groupe de presse, notre rédaction a tenté de joindre en vain, le PDG Moussa Traoré. Dont le nom fut une célébrité dans les dossiers sulfureux de la drogue du temps du capitaine Moussa Dadis Camara.

En attendant, de définir la marche à suivre, ces employés sans contrat, sont dans la rue, et le service minimum est assuré par des stagiaires.

Ce débrayage relance la question cruciale de protection sociale des journalistes en Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici