Sénégal: 800 millions pour la Com du projet plan Sénégal émergent

0
453

L’information a été révélée par le site Dakaractu, et reprise par d’autres plateformes d’information sénégalaises en ligne. Le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ, a accordé un contrat de communication d’une valeur de 800 millions de FCfa à une entreprise étrangère dans le cadre du programme Plan Sénégal Emergent (Pse).

 

Le marché en question aurait été confié à Richards Attias, le patron de l’agence Richard Attias&Associates. Celui-là même qui organisera en novembre 2014, le Sommet de la Francophonie à Dakar, la capitale du Sénégal.

L’agence Edelman est également citée comme celle qui s’occupe des relations presse à Paris. La presse sénégalaise s’interroge sur l’existence d’un second contrat avec Edelman ou sur le lien entre cette agence et Richard Attias.

Révélation est également faite des contacts noués avec des médias africains pour la production d’articles en faveur du ministre Amadou Bâ, contre la somme de 18 millions de FCfa. L’initiative aurait échoué, car l’enveloppe aurait été jugée insuffisante. Le ministre est alors accusé de promouvoir sa propre image avec l’argent public, d’exclure les médias sénégalais et de gaspiller des fonds mis à sa disposition.

Phillipe Perdrix, ancien journaliste de Jeune Afrique, cité comme le bénéficiaire du contrat de communication, dément formellement tout rapport avec ce « prétendu contrat de 800 millions de FCfa » : « J’ai une société de communication qui s’appelle 35° Nord et qui a un contrat avec le Ministère des Finances. Car nous sommes des professionnels du conseil média». ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici