Recensement de la population: des agents recenseurs boycottent leur formation…

0
265

Les agents recenseurs  se fâchent et suspendent leur formation à Conakry. Ils protestent contre la modicité de leur prime. Jeudi 27 février, ils ont boudé la formation alors qu’ils devaient passer le test de sélection pour le recensement général de la population et de l’habitation.

 

Le mot d’ordre de boycott de la formation serait venue de la commune de Matoto. Ils sont au total un peu plus de 13 mille potentiels agents recenseurs à suivre une formation de 10 jours sur l’ensemble du pays. Au neuvième jour de la formation, un test devrait permettre la sélection de 9800 agents.

Seulement voilà, les candidats au recensement trouvent la prime proposée dérisoire. 1 200 000 francs pour les 21 jours que va durer l’opération. Soit 56 000 francs par jour. Avec un volume de travail de 12 heures par jour (de 8 à 20 heures). C’est du reste ce qu’a confié à notre rédaction, M.C, un candidat au recensement général de la population dans la commune de Ratoma.

« Il est inadmissible qu’on veuille payer les agents à 1 200 000 francs pour toute l’opération vu le volume de travail. Il y a trois fiches à remplir par jour. Il y a une fiche destinée aux ménages ordinaires, une fiche pour  les ménages collectifs, et une fiche de numérotation des concessions et des bâtiments ». Ainsi M.C tente de justifier le boycott de la formation.

Pour rappel le démarrage du recensement général de la population et de l’habitation est donné pour le samedi  1er mars.
A suivre…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici