Police de proximité: les précisions de Madifing Diané

0
260

Le commissariat central de Ratoma a abrité le jeudi 4 mars, la journée porte ouverte portant  sur la vulgarisation d’information sur la Police de proximité. Cet événement organisé par le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile vise à échanger les informations avec les responsables et agents de la police sur l’exécution du Projet d’appui et de renforcement de la police nationale.

 

Il s’agit d’un projet qui a démarré par la création d’une Police de Proximité dont l’opération a été lancée en septembre 2013. Au cours de cette rencontre au Commissariat de Ratoma, le ministre de la Sécurité Madifing Diané a donné aux agents de police, fortement mobilisés, quelques informations sur le projet : ‘’ la police de proximité qui a été créée par l’Etat vise à renforcer la collaboration de la police avec la population civile dans le cadre de lutte contre l’insécurité. Ne pensez donc pas que cette nouvelle police va vous remplacer sur le terrain. Non. Vous devez continuer votre travail avec plus de détermination et la police de proximité servira de canal d’échange d’information entre les agents de sécurité et les populations civiles…’’ Pour sa part le représentant de l’Union Européenne , Philippe Vandame, a réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner l’Etat guinéen dans ‘’cet ambitieux projet portant sur le renforcement de capacité de la police afin que celle-ci soit capable d’assurer la sécurité des population’’. 

A rappeler que ce projet de création et de formation d’une police de proximité est financé par l’Union Européenne à hauteur de cinq millions d’euros.  Pour ce départ, trois communes sont concernées par l’opération. Il s’agit des communes de Ratoma,  Matam pour la capitale, et la commune de N’zérékoré pour l’intérieur du pays.

Faberto

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici