Société : incendie au domicile de Ousmane Gaoual, témoignage…

0
168

Dans la soirée du samedi  15 mars, le domicile de Ousmane Diallo Gauol a pris feu, au quartier quartier Gbessia-Kondebonyi, commune de Ratoma. Les dégâts ont été minimisés grâce au concours des voisins qui ont réussi à venir à bout du feu, qui a quand même ravagé trois chambres.

Les sapeurs pompiers eux, ont dit être informés vers 20 heures par une tierce personne. Ils ne sont arrivés sur les lieux que dimanche matin pour faire le constat.

Sur les faits, au moment où le feu consumait sa maison, l’honorable député se trouvait au siège de son parti, UFDG pour la traditionnelle assemblée générale. « La chambre où le feu est parti est grande de 5 mètres sur 4. Il n’ y avait pas de courant à la maison. Mais il y a une installation solaire. Toute la maison est alimentée par une batterie de 80 ampères et d’un réseau de 12 volte…,  explication de Ousmane Gaoual Diallo aux enquêteurs de police.

Sur le bilan des dégâts, seule consolation, il n’ y a pas eu de perte en vie humaine. Mais d’important dégâts matériels sont signalés. Entre autres, toutes les archives de Ousmane (diplômes, certificats…) de son père depuis 1961, de sa mère universitaire. Bref Ousmane Diallo dit avoir perdu toute sa carrière professionnelle. S’y ajoutent des accessoires de la maison qui participent au décor d’une maison modeste digne d’un député de la république.

Malgré cette liste de biens perdus, Ousmane Diallo ne peut, en ces moments, évaluer les pertes subies. Il a besoin du temps, pour le faire.

A propos de ses rapports avec ses voisins, Ousmane Gaoual qualifie de bonnes, ses relations avec le voisinage immédiat pour ne pas imaginer que celui-ci puisse en être pour quelque chose dans la provocation de cet incendie.

Pour sa part, le commissaire Cessé Emile Guemou de Gbessia – Kondebonyi dit être alerté à 17heures 45. Il a expliqué les circonstances dans lesquelles, l’incendie a éclaté. Toutefois, au moment où nous  quittions les lieux, aucune piste précise n’avait été donnée par les enquêteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici