Coopération : Comment Conakry a repris avec Pretoria ?

0
222

Hier lundi 14 avril 2014, s’est tenue du côté de Pretoria en Afrique du Sud, la Deuxième Session de la Grande Commission Mixte de Coopération entre la Guinée et l’Afrique du Sud au cours de laquelle plusieurs accords ont été signés, a appris Guinéetime de sources officielles. Mais comment en est-on arrivé là ?

Les Guinéens jubilent actuellement autour de cette Grande Commission Mixte entre la Nation Arc-en-ciel et la Guinée, une commission qui devrait se tenir depuis 2008.
 GuinéeTime a joint plusieurs sources pour essayer de comprendre ce qui a prévalu à la relance de ce cadre de concertation si important pour notre pays. Ce qui devait bien permettre de faire une «   évaluation critique des acquis et dysfonctionnements » de cette coopération que les deux Etats veulent diversifier et renforcer.

C’est le Ministre d’Etat guinéen aux Affaires Etrangères, François Loncény Fall, qui dirige la délégation guinéenne où il a été vu en compagnie de son homologue sud africain à cette importante rencontre.
Le Ministre guinéen de la Coopération internationale, Dr Koutoub Moustapha SANO, artisan de cette reprise de la coopération bilatérale, en est le grand absent. Cet officiel très vu du gouvernement guinéen est sur d’autres fronts, apprend-on.
Pourtant, le 26 mars 2014, Mme l’Ambassadeur de la République d’Afrique du Sud a été reçue en  audience par Monsieur le Ministre de la Coopération Internationale, Dr Koutoub Moustapha SANO.
En commun accord, lors de cette entrevue, les deux personnalités avaient, en croire nos sources, «  fixé »  la date du 14 Avril 2014 pour la tenue de ladite Commission Mixte à Pretoria.

Avant, une journée de partenariat, élargie à l’ensemble des départements ministériels, avait été organisé le 2 avril par  le Ministère de la Coopération Internationale, en collaboration avec l’Ambassade d’Afrique du Sud en Guinée.

En croire nos sources, un  projet de procès-verbal, devant être le «  document de travail » à Pretoria, a été transmis par le département de la Coopération Internationale à la Présidence, la primature, le Ministère d’Etat des Affaires Etrangères etc…

Loin de Conakry et de Pretoria, Koutoub Moustapha SANO se réjouit de la tenue, enfin, de cette Deuxième Grande Commission Mixte entre Conakry et Pretoria.

A cette occasion, il dira, je cite «  Je félicite le Ministère de la Coopération Internationale pour avoir mené toutes les démarches nécessaires ayant abouti à la mise en place d’une coordination efficace au sein du gouvernement pour la tenue de cette Commission Mixte.

Après huit ans de rupture avec l’Afrique du Sud, nous sommes parvenus aujourd’hui à dynamiser et à renforcer davantage les relations de coopération fructueuses avec ce pays ami et frère, cela cadre parfaitement avec la feuille de route du Ministère de la Coopération Internationale.

 Nous nous réjouissons également du fait que ça soit en Afrique du Sud que cette Commission Mixte a eu lieu. Cela a été un souhait exprimé par l’Afrique du Sud. Nous souhaitons à notre tour que tous les accords, toutes les conventions, décisions et recommandations issues de cette Commission Mixte permettent à ces deux Parties, de renouer, de renforcer et d’approfondir les relations de coopération entre les deux pays » explique Docteur Koutoub SANO.

Pour lui, «   Le Ministère de la Coopération Internationale considère que la tenue et l’organisation des Commissions Mixtes est une mission régalienne de ce Ministère et pour ce faire, il a organisé une dizaine de sessions depuis l’avènement de la troisième République.

Aujourd’hui, mon sentiment est de féliciter le Président de la République, Chef de l’Etat pour son esprit d’ouverture et d’offensif et  Madame l’Ambassadeur de l’Afrique du Sud à Conakry qui s’est réellement battue aux côtés des cadres du Ministère de la Coopération Internationale en effectuant des déplacements couronnés de rencontres et de réunions.

Mon cœur est avec les cadres compétents qui sont actuellement en Afrique du Sud  pour gérer cette Commission Mixte avec l’appui des autres départements ministériels qui n’ont rien ménagé pour le succès de cette relance.

Le Ministère de la Coopération Internationale a pu aujourd’hui, atteindre l’un de ses objectifs, celui de la tenue des grandes commissions Mixtes. Nous avons également en vue l’organisation des Grandes Commissions Mixte avec le Sénégal, le Nigéria, l’Angola et la Chine.

Cette année, nous avons programmé cinq grandes Commissions Mixtes dont celle avec l’Afrique du Sud est la première. Tout est déjà fait au niveau de notre Département et nous remercions les départements ministériels qui appuient le Ministère de la Coopération dans la réalisation de cette mission qui est de son ressort depuis la première République. » 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici