Boko-haram-Nigéria: « Rendez-nous nos soeurs » disent les Guinéennes

0
299

C’est une chaine de solidarité qui s’exprime à l’échelle internationale  pour réclamer la libération des 223 lycéennes nigérianes,  otages de la secte islamiste Boko Haram. En Guinée, les filles et femmes journalistes n’ont pas voulu rester en marge de cette solidarité internationale.

 

Elles ont organisé samedi 17 mai à Conakry,  une marche pacifique allant de la place des martyrs à l’ambassade du Nigéria à Conakry. Pancartes en main et habillées toutes en T-shirt blancs frappés de l’effigie ‘’Rendez nous nos sœurs’’,  ces filles journalistes ont exprimé le long de la marche je cite ‘’ leur exaspération pour la violation des droits de ces 223 filles récemment enlevées au Nigéria. La marche a mobilisé plus d’une centaine de journalistes filles et femmes auxquelles se sont ajoutées d’autres de femmes notamment les femmes parlementaire et plusieurs autres personnalités publiques. Dont le ministre des Droits de l’Homme Gassama Diaby et la ministre des Sports Domani Doré. Le tout sous l’encadrement des agents de la Police nationale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici