Patrimoine immobilier de l’Etat : la liste qui coince des anciens PM et hauts cadres de l’Etat

0
216

L’Agent judiciaire de l’Etat a publié ce lundi matin dans les colonnes du quotidien national » Horoya », le  » Récapitulatif du patrimoine immobilier de l’Etat« . Des résidences de plusieurs anciens premier ministre et hauts de cadres de l’Etat figurent sur cette liste.

 

Cette liste, publiée ce lundi matin, fait état des  » biens issus du contentieux franco-guinéen rentrant dans le patrimoine immobilier de l’Etat.

Dans Conakry 1, ce sont 160 biens immobiliers, portant les noms des sociétés françaises que ce document fait état. Tandis que dans Conakry 2, 181 biens immobiliers, sont cités.

 Dans les mêmes colonnes, est présente une  » Liste partielle des immeubles dits cédés » dans les communes de Conakry. Ce qui intéresse certains anciens Premier ministre et hauts cadres de l’Etat et voire des dignitaires du régime défunt.

A Almamya, dans Kaloum, une résidence de Mme Henriette Conté Bangoura, sous le numéro PBP.KA.0400 est citée, comme celle du Colonel Himmy Sylla. Au quartier Boulbinet, une résidence de Général Sékouba Konaté figure sur la liste.

A Cmaeroun, les villas de Morkaye Aribot, de Alassane Barry, le siège du PUP de Super Bobo sont aussi nommées.

A Donka, figurent également sur la « liste partielle des immeubles dits cédés », les résidences de Elhadj Mamadou Sylla, Alfa Ousmane Diallo, Colonel Bachir Barry. A landréah, les villas de Camara Mariam Soguipah, de Bangoura Aboubacar Bruno; de Camara Alpha Tanoudy etc.

A Dixinn Centre, le numéro PBP.CAMDCI002 appartenant à Diallo Cellou Dalein ( ancien PM); d’El HADJ Diallo Cellou Dalein ( Conseiller PRG), de Mounir Cisse sont citées.

A la Minière, c’est un secret de polichinelle, le numéro PBP.CAM.CMI.0126 est une villa habitée par Sydia Touré.

L’avis du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo sur cette question est claire. Alpha Condé veut  » déloger » ses adversaires pour des fins politiques.

 » Je ne parle pas que de moi, je sais que je suis visé. J’ai acheté dans les conditions régulières ma maison et ce terrain. Je n’ai pas fait de demande. C’est le Président Conté qui a envoyé le ministre de l’Urbanisme pour faire l’état des lieux. La Société Générale m’a prêté 400 millions de GNF et j’ai ajouté 50 millions pour acheter cette maison. C’est l’année dernière que j’ai fini de payer le prêt que j’avais pris auprès de la Société Générale. J’ai le titre foncier et tout. Si on doit m’exproprier, ça doit être à des fins publiques. Pour les hommes politiques, à défaut de les disqualifier pour la présidentielle de 2015, c’est de les décrédibiliser…. Vous pouvez demander à M.Foromou, ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat. »

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici