Economie: le PDU3, une opportunité de développement pour la Guinée

0
425

Dans le cadre de sa coopération avec la Banque mondiale, le gouvernement guinéen a mis en œuvre, sous la tutelle du Ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, trois projets de développement  urbain  à travers le pays.

 

Le dernier en date appelé troisième projet de développement urbain  est un prêt programme évolutif qui a été exécuté en deux phases.

Mais quels sont les impacts du PDU-3 phase 2 sur le terrain? Qu’en est-il de la pérennité de ses acquis?
Pour répondre à ces questions, nous avons rencontré le coordinateur du PDU-3, M. Abdoulaye Kéita, des chefs des services techniques  en charge de l’Urbanisme et de l’Habitat dans les communes de Conakry, et des citoyens bénéficiaires.

Ainsi, le mercredi 15 janvier, M. Abdoulaye Kéita a indiqué que l’atteinte des objectifs de performances de la première phase, a ouvert la voix à la mise en œuvre de la deuxième phase d’un montant de 16 millions de dollars. cette dernière a démarré en  2008 et pris fin en juin 2013. Le taux de décaissement enregistré à cette échéance est de 87, 83%.

Au nombre des résultats obtenus à Conakry, il cite la rénovation et l’extension du siège de la Mairie de Kaloum, la rénovation de la Mairie de Dixinn,  l’achèvement de celle de Matoto et des appuis institutionnels des communes dans le cadre du programme d’ajustement municipal.

Pour en avoir le cœur net, nous nous sommes rendu sur le terrain pour observer les réalisations, écouter les bénéficiaires.

Ainsi, à la Mairie de Kaloum, le directeur du service Technique de l’Urbanisme, Bademba Barry a indiqué que les projets réalisés dans cette commune, ont porté sur la rénovation et l’extension du siège de la mairie, l’achat des mobiliers, d’équipement informatique, de deux motos, la formation des agents en informatique, pour un financement de 2 922 460 960 francs guinéens. Il en est ainsi pour toutes les autres communes, à l’exception du siège de la mairie de Ratoma qui n’a pas connu de rénovation.

Ensuite,  le curage des caniveaux dans les quartiers de Tombo, Coronthy, le bétonnage des trottoirs d’Almamya,  Boulbinet, ont été réalisés dans le cadre du programme HIMO (Haute intensité de main d’œuvre) qui est un financement additionnel du PDU3.

Les résultats de ces derniers travaux ont permis d’éliminer les risques d’inondations des habitants de ces quartiers suscités pendant l’hivernage. Au plan sanitaire, les infections ont fortement baissé. La commune de Kaloum n’a enregistré aucun cas de cholera entre 2012 – 2013,  selon Bademba Barry.

Dans la commune de Matam, le PDU-3 phase 2 a réalisé, plusieurs infrastructures routières, scolaires etc. A propos d’écoles, on peut citer les deux écoles primaires R+1 de 6 classes chacune, réalisées dans les quartiers défavorisés de Bonfi et de  Coléah Cité 2 avec un cout total de 3.042.510.566  de francs.

Le directeur de l’école primaire de Coléah Cité2, François Guezo et la directrice communale du Service Technique de l’Habitat, Kadiatou Sall conviennent que la réalisation de ces écoles a permet de réduire le déficit d’infrastructures scolaires de la commune.

Au quartier Mafanco, on note des travaux de curage, de réalisation des caniveaux, le bétonnage de rues etc.. N’Sira Bangoura est riveraine: « nous sommes vraiment satisfaites des travaux réalisés. Avant, quand il pleuvait, l’eau rentrait dans nos maisons… »

Seulement, à coté de là, des caniveaux sont déjà remplis d’ordures. D’où la question récurrente de l’entretien des ouvrages.

La commune de Ratoma a également bénéficiée d’un centre de Santé à Kaporo, d’une maison des jeunes à Koloma, de la construction d’une route à Daresalam, et la réhabilitation d’une autre  à Hamdallaye. Soit 3,5 kilomètres de voirie secondaire bitumée. Il y a eu également la réalisation d’autres ouvrages d’assainissement dans le cadre du programme HIMO. Ces travaux de désenclavement, ont permis notamment une forte réduction du banditisme à Daresalam, selon la directrice communale de l’Urbanisme et de l’Habitat. Mieux, dans ce quartier, les cas de décès des femmes en travail sur la route des hôpitaux, ont été éliminés, ajoute-t-elle.

Le chef du secteur  Koloma I, Alpha Amadou Diallo a exprimé le même soulagement.  Toutefois, une partie de cette route coté marché Koloma I, longue d’au moins 50 mètres, est déjà  dégradée (voir la photo). A ce propos, un marché d’entretien de voirie est déjà signé sur financement du budget national de développement, a-t-on appris de la direction de la cellule de voirie secondaire.

Dans la commune de Dixinn, on note la rénovation et l’équipement de la Mairie R+2. S’y ajoute, le traitement de plusieurs voiries secondaires dans les quartiers naguère enclavés de Hafia-Minière, Kenien etc., selon le directeur communal de l’Habitat Kerfalla Youla.

A Matoto, outre l’achèvement du siège de la mairie, entre autres, 4,5 kilomètres de bitume  ont été réalisés, se réjouie la directrice communale de l’Urbanisme Mme Nantenin Sidibé.

A propos de la canalisation et du curage, le Projet a pu protéger à Conakry, 1015 personnes contre les inondations.
En dehors de Conakry, le PDU-3 a réalisé beaucoup d’autres infrastructures dans 10 villes du pays.

  Pour la pérennité des ouvrages réalisés, 3% des recettes ordinaires annuelles des communes prescrits par le projet, ont été  alloués à l’entretien des infrastructures en 2012 et 2013. Aussi, l’actualisation de l’adressage et la remise à jour, des registres fiscaux exécutés dans les communes de Kaloum, Dixinn et Matam augurent une amélioration des ressources financières desdites communes.

Pour rappel,  le Projet de développement urbain est né en 1985 pour répondre à un besoin d’infrastructures de base dans le pays. D’où les objectifs de fourniture  d’infrastructures et services de base; et l’amélioration de la gestion administrative et financière des municipalités concernées.

Vu les impacts obtenus à la conclusion du PDU-3, on peut conclure sans risque d’erreur que le PDU-3 est une opportunité de développement pour la Guinée. C’est sans nul doute la raison pour laquelle, les intervenants et  bénéficiaires sollicitent la poursuite du projet.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………….. Note: cet article a été nominé lors de la 1ere édition du concours intitulé « Reporter de développement » organisée par le Réseau des journalistes économiques de Guinée en partenariat avec la représentation du Groupe de la Banque mondiale en Guinée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici