Chemin de fer : la Société de gardiennage appelée à négocier…

0
229

La société de gardiennage de la Cité Chemins de fer- dont les 52 agents ont débrayé ce lundi matin- vient d’être appelée du côté de la Présidence de la République pour des fins de négociations, a-t-on appris à 11h 40 d’un responsable de la société.

 

Les négociations se dérouleront, dit-on, avec les syndicats. Notre interlocuteur n’a pas voulu s’étendre sur les tractations en cours. Mais informe que Sèkhoutouréyah s’est impliqué dans la résolution du différend.

La cité chemin de fer de Conakry, située en plein coeur de Kaloum, dans la capitale Conakry, est inacessible ce lundi matin à cause d’une grève des agenrs de la société de gardiennage des locaux. Cette cité administrativé abrite des compagnies minières, d’assurance, de banques, des médias, un super marché et autres.

 

C’est à la surprise générale que les employés de ces entreprises ont trouvé ce matin les portails barricadés de cette cité. Véhicules garés aux alentours, cette situation a provoqué un énorme bouchon à Kaloum.

Les  » gardiens » rélament au moins 4 mois d’arriérés de salaires jusque-là non payés.

La Cité Chemin de Fer est actuellement remise dans le portefeuille du Patrimoine Bati Public de la Guinée après l’élection du Pr Alpha Condé. Jamais elle n’avait connue auparavant une si brusque grève des agents de gardiennage.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici