La colère des opérateurs culturels contre le PM…

0
218

Des opérateurs culturels sont en colère contre le premier ministre guinéen. Ils reprochent à Mohamed Saïd Fofana d’avoir ignoré, méprisé le secteur de la culture lors de son passage au parlement pour la présentation de la politique générale du gouvernement.

Le président de l’Union des journalistes et animateurs culturels guinéens, Aly Bongo Léno ne comprend pas trop, cette attitude du premier ministre. Il compte bien se faire entendre pour répliquer à Mohamed  Saïd Fofana dans une conférence de presse prévue en début de la semaine prochaine.

Pour sa part, joint par notre guineetime, le secrétaire général du ministère de la Culture a confirmé les faits. A savoir qu’aucun mot n’a été dit sur les préoccupations du ministère de la Culture et du Patrimoine Historique dans le document de la politique générale du gouvernement.

Mais en sa qualité de fonctionnaire et commis de l’Etat, Amirou Conté a indiqué être derrière la démarche du ministère de la Culture. A ce titre, le ministère en charge de la Culture a déjà adressé une correspondance à la primature pour « explication ». Voilà la démarche administrative entreprise du ministère de la Culture. Seulement, au moment où nous mettions cet article en ligne, le ministère de la Culture attendait encore la réponse à sa correspondance.

Mais pour tout opérateur culturel étatique et non étatique, c’est frustrant et indignant à chaud, reconnait Amirou Conté. Mais ce sont des réactions des personnes qui aiment la culture et qui souhaitent qu’on lui donne la place d’honneur qu’elle mérite, a ajouté l’homme de culture.

Pour Amirou Conté, la culture ce n’est pas seulement les aspects festifs pour conclure que ce n’est pas une priorité, la culture c’est aussi et surtout tous les aspects de l’identité du Guinéen.

Mieux, en raison de son potentiel de pourvoyeur d’emplois, le secteur de la culture est inscrit en lettres capitales dans le document de stratégie de réduction de la pauvreté comme une priorité pour la croissance en Guinée.

Sur la question, le conseiller en communication du premier ministre Mady Yattara dira qu’il s’agit d’un oubli qui est entrain d’être corrigé. En tous les cas, oubli ou pas oubli, des hommes de cultures sont décidés à rappeler quelques petites affaires du PM…

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici