Electricité : encore 50 millions usd pour appuyer l’ EDG

0
339

Le ministre guinéen de l’Économie et des finances, Mohamed Diaré, a signé avec la banque mondiale un accord de financement du Projet de redressement du secteur de l’électricité pour la Guinée à hauteur de 50 millions de dollars, a appris APA jeudi dans un communiqué.

En présence de Ousmane Diagana, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la Guinée, M. Diaré soutient que cet Accord de financement, approuvé par le Conseil d’administration de la Banque Mondiale, qui s’élève à 50 millions de dollars US, se répartit ainsi :

Une partie est un prêt estimé à l’équivalent de 22,6 millions dollars US et l’autre est un don qui s’élève à environ 27,4 millions de dollars US.

Les composantes du projet sont le financement des frais d’un contrat de gestion à l’appui pour l’amélioration des performances de la société guinéenne d’électricité (EDG), le choix d’investissements dans le réseau de distribution d’électricité à Conakry et l’assistance technique au Ministère de l’énergie.

Par ailleurs, Mohamed Diaré a fait savoir que les résultats attendus du projet sont non seulement l’amélioration de la performance technique et commerciale de la Société EDG, a-t-il noté.

La Guinée, qualifiée de « château d’eau de l’Afrique Occidentale » en raison de ses fleuves abondants, est confrontée à un déficit de la fourniture électrique depuis son indépendance en 1958.

L’actuel président guinéen, Alpha Condé, a promis de mettre fin aux délestages électriques dans les grandes villes du pays.

Pour atteindre ses objectifs, il investira plus d’un milliard de dollars en trois pour redresser le secteur électrique, selon les derniers chiffres du Premier ministre.

Malgré cet investissement colossal, la capitale Conakry était mieux électrifiée autrefois qu’aujourd’hui. Conséquence, des jeunes manifestants sortent régulièrement dans les quartiers de Conakry pour réclamer la fourniture de l’électricité surtout en cette coupe du monde.

Pour mettre fin aux délestages, la Guinée a signé un contrat de gestion avec des partenaires. Un contrat rejeté par le collège syndical au nom des 1 700 travailleurs de la guinéenne d’électricité (EDG).

APA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici