Fraudes au bac : le ministre Kourouma pourrait  » ouvrir une enquête »….

0
377

Suite aux cas présumés de fuite de sujets au niveau du baccalauréat cette année, notre rédaction a appris de sources concordantes que le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, Ibrahima Kourouma, qui vient de regagner Conakry, est en passe  » d’ouvrir une enquête » au sein de son département et de ses directions afin de tirer au clair cette affaire de fraudes qui a ternit l’image des examens nationaux.

C’est juste il ya quelques heures que le ministre Kourouma a regagné la capitale Conakry après un séjour à l’intérieur du pays. Au cours de son périple, il a certes entendu des cas de présumés de fraudes au niveau des épreuves de Français et Mathematiques au baccalauréat. Pire, sur certaines stations de radios, des candidats ont largement expliqué les circonstances dans lesquelles certains d’entre eux ont disposé des épreuves avant les classes. Les accusations, confidences, témoignages et la colère son tels que des voix se sont élevées pour conclure à la nécessité d’annulation de cet examen.

Le ministre de l’Enseignement pré-universitaire, en croire nos sources, veut  » vérifier » ces allégations pour l’heure par l’ouverture d’une enquête avant de  » sanctionner les coupables » de ces fuites de sujets si les faits sont avérés.

Déjà, Ibrahima Kourouma devrait dans les heures qui suivent faire une déclaration sur les ondes de médias avant de passer à l’acte.

Déjà, à propos de ces cas de fraude présumés, deux services sont pointés du doigt, à savoir le très célèbre Service d’Examens et concours scolaires ainsi que l’Inspection générale de l’Education ( IGE).

Dossier à suivre

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici