La Russie accusée d’avoir abattu un avion de combat ukrainien

0
214

Le torchon brûle toujours entre la Russie et l’Ukraine. Les autorités ukrainiennes affirment que l’armée russe a abattu un avion de combat de type Sukhoï-25 dans l’est du pays. Kiev condamne cet acte qu’il qualifie de nouvelle provocation de Moscou. La tension reste vive dans l’est du pays.

 

Selon le Conseil de sécurité nationale et de défense ukrainien, l’incident s’est produit, mercredi 16 juillet en fin de journée, non loin de la frontière russe. L’avion d’attaque ukrainien, un Sukhoï-25, effectuait une mission au-dessus du territoire ukrainien, lorsqu’il a été abattu. Les autorités de Kiev estiment que c’est un avion militaire des forces aériennes de la Fédération de Russie qui a tiré un missile sur le Sukhoï-25. Le pilote a réussi à s’éjecter à temps.

C’est la deuxième fois en trois jours que l’Ukraine accuse les forces armées russes de provocation. Lundi, un avion de transport militaire Antonov-26 a été abattu. Quatre des huit membres d’équipage ont été secourus, deux d’entre eux ont été faits prisonniers et deux autres ont péri, selon le Conseil de sécurité nationale et de défense. L’appareil volait à plus de 6 000 mètres d’altitude. Or les insurgés de l’est de l’Ukraine ne disposent pas d’arme capable d’atteindre de telles cibles. C’est pourquoi les autorités de Kiev ont conclu que les tirs provenaient « vraisemblablement » du territoire russe. Parmi les armes qui auraient pu être utilisées, un missile sol-air Pantsir, ou un missile autoguidé X-24 qui aurait pu être tiré par un avion russe.

Pour l’instant, Moscou n’a réagi à aucune des accusations de Kiev.

site rfi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici