Ousmane Gaoual: « c’est Amadou Damaro qui a fixé à 15 millions, notre indemnité »

0
173

Ousmane Gaoual Diallo était ce vendredi 18 juillet devant un groupe de journalistes. Il a mis l’occasion à profit pour analyser certains pans de l’actualité nationale. Il en a profité  pour dénoncer ce qu’il appelle dysfonctionnement de l’Assemblée nationale,  l’institution à la quelle il appartient.

C’était au siège de notre confrère guineematin. Pour donner une preuve des dysfonctionnements de l’institution parlementaire, le député de l’Ufdg a accusé:  » c’est Amadou Damara [ndlr: président du groupe parlementaire de la Mouvance présidentielle] qui a fixé à 15 millions francs, notre indemnité ». En la matière, selon Ousmane Gaoual, la loi dit que c’est au cours d’une session plénière que la question des indemnités est discutée et arrêtée. « On a été mis devant le fait accompli. Il est vrai, on protesté la manière de faire mais en vain » poursuit le député uninominal de la circonscription de Gaoual.

Dans sa logique de dénonciation, le conférencier ajoute que ce sont dix (10) milliards de francs guinéens qui ont été dépensés. Et de continuer que les marchés sont donnés gré à gré au parlement. Pour lui, ce sont turpitudes des pratiques du gouvernement qui se retrouvent à l’Assemblée nationale..

S’agissant du dialogue interguinéen, Ousmane Diallo accuse Alpha Condé de remettre en cause, les acquis du dialogue interrompu au palais du peuple, sous la modération du ministre de la Justice, Cheick Sacko

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici