Le gouvernement se félicite de  » la baisse record du taux d’inflation en Guinée »

0
351

Dans une déclaration signée de son  porte-parole Albert Damantang Camara, le gouvernement guinéen se félicite de la réduction du taux d’inflation à un chiffre, une  » baisse record », dit-il, jamais atteint par le pays en proie jadis  » à la mal gouvernance économique et à l’inflation du franc guinéen.

C’est le gouverneur de la Banque centrale, Loncény Nabé, qui dans un récent speech, a annoncé la réduction du taux d’inflation en Guinée sous la barre de 10 pour cent c’est-à-dire à 9,6 pour cent, en croire des estimations du ministère du Plan en Juin 2014.

Ces prouesses, en croire le gouvernement guinéen, sont rendues possibles  » grâce à un resserrement adéquat de la politique monétaire, aux efforts de stabilisation du taux de change par rapport aux principales monnaies de transactions (Dollar et Euro), le tout appuyé par une discipline budgétaire sans précédent » argumente-t-il.

Le gouvernement guinéen, dans cette déclaration, trouve  » historique » cette baisse de l’inflation.

 » Cette baisse record en Guinée, depuis la transition démocratique opérée en 2010, après des décennies de régimes autoritaires et de mauvaise gestion. Durant toute la dernière décennie, la Guinée n’avait pas réussi à ramener son taux d’inflation à un chiffre, en raison de la mauvaise gouvernance économique et de l’instabilité du franc guinéen » qualifie-t-il.

 La Guinée veut atteindre le taux d’inflation de 8,5 pour cent en fin d’année 2014, comme projette la Banque mondiale.

Ces prouesses du moins de la macroéconomie contrastent avec le quotidien difficile voire précaire du Guinéen lambda.  Le panier de la ménagère ne ressent pas encore les retombées de ces performances.

Pour la Troisième République,  » Si d’importants défis doivent encore être relevés pour élever les conditions de vie des populations et continuer à lutter contre la pauvreté, la nouvelle dynamique d’investissements massifs et de qualité aujourd’hui à l’œuvre doit permettre à la Guinée de se doter d’infrastructures clés, notamment dans le secteur de l’énergie, soutenir la croissance et créer des emplois, en priorité pour la jeunesse qui représente plus de 60% de la population. « 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici