Manque d’eau, de courant électrique et d’assainissement brûlent la banlieue

0
300

La journée de ce lundi pour les habitants de la banlieue n’a pas été de tout repos. Sur l’axe Hamdallaye Bambéto et l’Autoroute Gbessia, des manifestations de rue ont empêché toute circulation. Quel malaise !

Sur l’axe Bambéto-Hamdallaye, fief du principal parti de l’opposition, l’UFDG, les jeunes en avaient marre de passer leurs soirées dans l’obscurité. L’EDG, l’entreprise championne de l’électricité ne serait pas clémente avec cette bande peuplée d’opposants. Ils broient du noir comme les citoyens du quartier Mafanco, Sig-Madina, qualifiés  de bastion du parti au pouvoir.

La présence des forces de l’ordre pour remettre de l’ordre semble avoir mis de l’huile au feu. Vous connaissez la suite.

Sur l’axe le plus sûr de Conakry, l’Autoroute, c’est un problème dû à l’évacuation des eaux usées. Des habitants de Gbessia racontent qu’à chaque saison pluvieuse, les maisons sont inondées.  » L’Etat est absent vers chez nous » pourtant dans la capitale guinéenne, regrette un Bangoura, un citoyen.

 » Il y avait un jeune qui nous aidait à dégager ces caniveaux mais cette année on le voit pas. Le gouvernorat ou autres ne font rien » accuse-t-il.

Lç, de grosses dalles sorties de ces caniveaux ont été utilisées pur bloquer la chaussée.

Plusieurs travailleurs n’ont pu rejoindre Kaloum ce lundi. Des manifestations sont devenues quotidiennes à Conakry et ont comme dénominateur commun, une crise dans un secteur de la vie.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici