Drame de Rogbanè: voici ce qu’on reproche à Malick Kébé et Cie déférés à la Maison centrale

0
467

Malick Kébé, le directeur général suspendu de l’agence guinéenne des spectacles et les principaux organisateurs du concert du 29 juillet dernier à la plage de Rogbanè à Conakry, ont été déférés mercredi soir à la prison civile de Conakry appelée Maison Centrale, a appris guineetime de bonnes sources.

Envoyés devant le procureur et le juge d’instruction, il leur  a été signifié trois chefs d’accusation: homicide involontaire, abstention délictueuse et complicité. Pour l’heure, on ne sait pas encore la date du commencement du procès les concernant. Tout comme leurs conditions de traitement.

Pour rappel, le 29 juillet dernier, un concert Hip-hop organisé par une structure de la place a viré au drame tuant près de 33 personnes pour la plupart des adolescents.

Au lendemain de ce drame, le gouverneur de la ville de Conakry avait déclaré qu’il n’était pas informé de l’organisation du concert incriminé. Ce qui, pour beaucoup parait curieux. Mais les enquêtes en cours nous en édifieront davantage sur la part de responsabilité de chacun. Y compris celle du gouverneur Soriba Sorel Camara.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici