Il fait fortune dans la vente de ferrailles et met son fonds à la BADAM

0
308

Des histoires, il en existe dans la vie de tous les jours. Chez les épargnants de la BADAM, la banque guinéenne qui vient de poser les clefs sous le paillasson, il y en existe de si tristes. En témoigne cet homme qui, après avoir fait sa fortune dans la vente de ferrailles, a eu confiance en une nouvelle banque qui a coulé aussitôt.

 

GuinéeTime se réserve le droit de nommer ce client de l’ex banque BADAM qui a pignon sur rue en Guinée dès son lancement. Cette institution bancaire qui devait se focaliser sur le secteur de l’Agriculture, a attiré plus d’un.

Ce matin, un jeune épargnant, présent à la marche des ex clients de la BADAM raconte une histoire à couper le souffle. La vente de ferrailles est l’activité qui lui a permis, à l’en croire, de gagner sa vie depuis deux decennies. Sous la pluie et le soleil, il n’a cessé de se battre pour sa survie.

 » Ils m’ont conseillé de venir mettre mon argent à la banque » se rappelle-t-il de la visite des chargés de la clientèle de la défunte banque. Convaincu, il rassemble son  » fonds » et le confie à la BADAM.

Comme ses centaines de guinéens, il regrette son acte. Car il ne cesse de courir  aujourd’hui derrière son dû. Impossible que l’Etat, à travers la BCRG, rembourse les épargnants de cette banque victime de mauvaise gestion.

Avec l’ong AGUB et le comité de soutien aux victimes de cette banque, notre interlocuteur est prêt à  » marcher » ou faire sit-in touslesjeudis devant l’agence principale de la Badam à Kaloum, dans l’espoir de récupérer un jour le fruit de ses labeurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici