Ebola : le Cameroun refoule une délégation de Guinée…le Kenya n’en veut pas aussi

0
217

Ebola est-il devenu de la peste? Vu le spectacle honteux dont les acteurs sont les seuls acteurs dans les aéroports et frontières d’Afrique et du monde, tout porte à le croire.

 

Hier, une délégation guinéenne, aux portes de Yaoundé, la capitale camerounaise, a été refoulée par les autorités. La délégation avait sur sa liste deux députés ( 1 de l’opposition et 1 du pouvoir) en l’occurence Honorables Hadja Aissata Daffé et Bah Fischer, un journaliste parlementaire du nom d’Abdallah Baldé.

Les formateurs dont Akoumba Diallo et une américaine n’ont pas encore regagné Yaoundé. Cette délégation doit participer à une formation sur l’initiative dans les industries extractives ( ITIE) dont la Guinée est aujourd’hui un membre de qualité.

Les Guinéens sont-ils devenus des pestiférés? Pointés du doigt dans les aéroports et pays de par le monde, les guinéens doivent-ils refuser de quitter leur sol jusqu’à la fin de cette épidémie qui a fait plus de 1000 morts dans la sous-région ouest-africaine?

Au Kenya, rapporte nos confrères de l’AFP,i l’interdiction d’entrer sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l’épidémie d’Ebola, a été annoncée. 

Mais « dans un souci de santé publique », le gouvernement a « décidé de suspendre temporairement l’entrée au Kenya de passagers venant de ou étant passés par les trois pays africains touchés par Ebola, à savoir la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia », a déclaré le ministre kényan de la Santé, James Macharia.

La mesure entrera en vigueur mercredi à 00H00 (mardi 21H00 GMT) et concernera tous les points d’entrée du pays, a-t-il précisé.

Cette décision ne concerne pas les professionnels de santé impliqués dans la lutte contre l’épidémie ni les Kényans revenant dans leur pays depuis ces trois pays, a précisé le ministre. Mais ils feront l’objet « d’un contrôle approfondi (…) et seront si nécessaire placés en quarantaine ».

La suspension des vols commerciaux vers le Liberia et la Sierra Leone « est basée sur l’évaluation du risque par le ministère kényan de la Santé », a expliqué Kenya Airways dans un communiqué. Elle sera « effective mardi 19 août à minuit (mardi 21H00 GMT) », a précisé la compagnie.

Les vols à destination du Nigeria et du Ghana continueront d’être assurés, poursuit Kenya Airways qui précise néanmoins se réserver le droit d’annuler ses vols vers une quelconque autre destination, « si la situation l’exigeait ».

Le Kenya avait indiqué fin juillet être en alerte pour éviter une propagation d’Ebola. Il avait précisé que le Service de santé portuaire, également compétent dans les aéroports, était sur le qui-vive et que la surveillance était accrue aux postes frontières.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici