Van Damme ( UE) :  » les débats sur les projets de société en Guinée,sont pauvres »

0
308

Le chef de la Délégation de l’Union Européenne (UE) en Guinée, Philippe Van Damme a animé, lundi, 18 août, une conférence de presse à la Maison commune de la presse à Coléah, pour faire part aux Média de la fin de son mandat en République de Guinée.

Après 4 ans (2010-2014) de services rendus dans notre pays, le chef de la Délégation de (UE) auprès de la Guinée a fait le point de son séjour et exprimé ses sentiments au terme de sa mission sur le sol guinéen.

Philippe Van Damme a souligné, que les élections présidentielles de 2010 et législatives de 2014 ont été les moments les plus forts en Guinée, les citoyens demandaient leur droit de vote, mais aussi, ils interpellaient pour leur place politique en vue de favoriser la réconciliation et la dignité humaine.

«Ce n’est pas à moi de faire le compte rendu du bilan de mon travail et d’apprécier l’avènement de la démocratie en Guinée, c’est plutôt les media et les citoyens de le faire car, il reste à savoir le comportement des citoyens face aux élections à venir. L’installation d’une Assemblée Nationale, est un signal fort pour l’avènement de la démocratie en Guinée», a indiqué le chef de la Délégation de l’UE en Guinée.

Il a estimé, que chaque citoyen doit s’interroger sur le rôle qu’il joue dans une société où le tissu social est fragile et où beaucoup de choses restent encore à faire.

«Pour que la Guinée reste ouverte sur le monde, il faut qu’il y ait l’intégrité, la rigueur, l’amour des citoyens pour la patrie. Les citoyens doivent interpeller aussi la classe politique au calme pour attirer les investisseurs», a conseillé M. Van Damme.

Il a fait savoir que la réconciliation nationale, le développement et la transition peuvent être un privilège pour la Guinée, ainsi que l’instauration d’une véritable Justice et la finition du Projet d’Aménagement Hydroélectrique de Kaléta (PAHK) qui constitue l’espoir du pays.

«Pendant l’exercice de ma mission, j’ai constaté le professionnalisme
et le charme… » a dit le chef de la Délégation de l’UE, qui dénonce aussi en filigrane la corruption, le mensonge et tout ce qui gangrène la société guinéenne». Pour lui, les problèmes guinéens doivent être résolus par les citoyens eux- mêmes. ‘’Ils doivent d’ailleurs se prendre en charge’’ conclura le diplomate européen.

Selon M. Van Damme, les débats sur les projets de société en Guinée, sont pauvres, tout comme dans d’autres pays d’Afrique.

in AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici