EBOLA : le Zmap soigne des singes à titre expérimental

0
214

L’intérêt du médicament expérimental ZMapp, administré à titre compassionnel à plusieurs personnes infectées par le virus Ebola cette année, est confirmé par un essai préclinique sur des singes qu’il a tous sauvés, même à un stade avancé de la maladie.

L’injection de trois doses du médicament a permis la survie des 18 singes macaques rhésus traités, même lorsque le traitement a été lancé cinq jours après l’infection, selon cette expérience publiée vendredi dans la revue scientifique Nature.

 

Cette publication intervient alors que le bilan de l’épidémie d’Ebola continue de progresser de « manière accélérée » en Afrique de l’Ouest, avec plus de 1 500 morts, selon l’OMS, qui redoute que le nombre de cas grimpe jusqu’à 20 000 avant que l’épidémie ne décline.

Lors de tests précédents, qui ont permis d’améliorer deux versions précédentes de ce cocktail médicamenteux produit à partir de plants de tabac, le traitement était initié beaucoup plus tôt après l’infection.

Le ZMapp a permis de faire disparaître les symptômes marquant la gravité de la maladie tels d’abondants saignements des muqueuses, des éruptions cutanées, ainsi qu’une élévation des enzymes hépatiques dans le sang. 21 jours après l’infection, le virus était devenu indétectable chez les animaux guéris.

AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici